vodafone iot

Vodafone s’associe à Inmarsat pour proposer une connectivité satellite à l’IoT

La connectivité satellite va transformer l’IoT. Inmarsat est sur le point de fournir des réseaux à l’échelle mondiale pour Vodafone. 

Le géant des télécommunications Vodafone vient d’annoncer un partenariat avec le fournisseur de satellites Inmarsat pour proposer de la connectivité par satellite dans le monde entier, dans le but de permettre l’évolution de l’IoT.

Étendre la connectivité au delà des réseaux terrestres

Cet accord comprend l’utilisation du réseau satellite Inmarsat I-4, qui offre une couverture globale par L-Band peu importe les conditions météorologiques. Cela permettra d’étendre la connectivité au-delà des réseaux terrestres pour répondre aux exigences d’industries telles que l’agriculture, les services publics, du pétrole et du gaz et des transports.

Selon Ruppert Pearce, CEO de Inmarsat, « Le déploiement d’une connectivité par satellite permet de compléter les réseaux terrestres pour les applications IoT. Cela change ainsi l’Internet of Things en Internet of Everywhere ».

slide1

Ce partenariat est une grande première pour Inmarsat. C’est la première fois qu’un opérateur mobile utilise des services à bande large sur son réseau mondial. Selon Iva Rook, directeur IoT chez Vodafone, cette connectivité satellite permettra à Vodafone de rester leader mondial dans les services IoT.

Vodafone, particulièrement actif dans l’IoT en 2016

En 2016, Vodafone a été particulièrement actif dans l’IoT. La société a lancé un laboratoire ouvert à Newbury, au Royaume-Uni, aux côtés du géant Huawei. Ce dernier est dédié à la R&D des technologies et des applications NB-IoT. Ce laboratoire fournit un environnement de test pour les développeurs d’applications IoT, de modules, fabricants d’appareils. Ensemble, les deux sociétés travaillent sur les normes technologiques NB-IoT depuis plus d’un an.

De son côté, Vodafone Australie a terminé son essai de technologie NB-IoT, en partenariat avec Huawei, dans un certain nombre de sites dans la banlieue et le centre de Melbourne. A l’issue de ce test, Vodafone a été en mesure d’atteindre une plus grande profondeur et une plus grande distance. Le réseau peut pénétrer trois murs à doubles briques et jusqu’à 30 km de distance avec NB-IoT.

Le marché IoT australien devrait rapporter 1 milliard de dollars en 2021, avec 20 milliards d’appareils connectés à Internet dans le monde entier. L’IoT en est encore à son premier stade, mais Vodafone jette dès aujourd’hui les bases pour mener le marché dans le secteur. Vodafone a également atteint 20 Gbps lors d’un essai de la 5G en extérieur avec Huawei en juillet. Le test a porté sur un seul utilisateur Multiple-Input Multiple-Output (MIMO) avec une forte réflexion pour atteindre un équipement utilisateur 20 Gbps en pointe.

Vodafone Logo

En partenariat avec Nokia, Vodafone Australie a montré des débits jusqu’à 5 Gbps dans un laboratoire 5G à l’University of Technology Sydney (UTS), en utilisant un MIMO 8X8 et la technologie Quadrature Amplitude Modulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *