Accueil > Business > Industrie 4.0 > IoT FUSION-AS : Quand simplicité et expertise industrielle vont de concert
iot fusion industrie 4.0

IoT FUSION-AS : Quand simplicité et expertise industrielle vont de concert

IoT FUSION-AS est une plateforme de gestion de capteurs et d’équipements connectés. Dopée au machine learning, elle permet non seulement de relever des données pertinentes, mais aussi de faciliter des cas d’usage industriels innovants.

e-novACT accélère le développement desa plateforme IoT. Cette solution vise à couvrir la remontée des données de capteurs, appliquée au smart grid, au monitoring d’équipements et à la protection des personnes.

Cette plateforme se distingue par l’association directe des données remontées par des capteurs aux données métier de l’entreprise. Cela permet de déployer des scénarios tels que le HSE, le suivi du fonctionnement des moteurs sur des chaînes de production, de repérer des taux de remplissage de cuves, de créer des zones d’entrée sortie d’équipements dans des usines, de détecter des opérateurs en difficulté, etc.

IoT FUSION-AS : une plateforme “Codeless”

dashboard iot fusion as

Le grand avantage pour l’entreprise utilisatrice ? Elle n’a à écrire aucune ligne de code pour provisionner et gérer ses objets connectés. Cet outil nommé IoT IoT FUSION-AS fonctionne depuis un navigateur Web, permet de créer de nombreuses règles et paramétrer les objets métiers en y associant des seuils qui déclenchent des alertes sur ces mêmes objets.

Philippe Serenne, CTO d’e-NovACT, insiste sur l’importance du système d’authentification embarqué dans IoT FUSION-AS. “Nous nous concentrons sur l’apport de la bonne information à la bonne personne”, affirme-t-il. “Par exemple, une alarme sur un site industriel situé dans le sud de la France n’intéresse pas forcément le responsable de celui présent dans le nord. Nous respectons l’organisation du client”.

Une gestion avancée des habilitations

Ainsi, un technicien peut se concentrer sur son activité et recevoir les données relatives à un équipement ou une surface technique dans un périmètre géographique qui le concerne. L’administrateur de la plateforme peut délimiter les ressources accessibles à un opérateur.

De même, ces niveaux d’autorisation permettent de filtrer les équipements afin d’en consulter les informations. Celles-ci sont représentées notamment sous forme graphique et intègrent potentiellement les données issues de plusieurs capteurs. C’est là qu’intervient le modèle particulier de machine learning d’e-NovACT. Si l’on repère une activité anormale, l’on peut entraîner l’algorithme pour qu’il détecte l’erreur la prochaine fois. La fonctionnalité est pratique et simple à mettre en place. On peut ainsi maîtriser ses données et plus facilement en tirer des observations intéressantes pour l’entreprise tout en y associant du savoir-faire métier.

Faciliter la gestion grâce à la visualisation des données

rules iot fusion as

Évidemment, gérer des centaines de capteurs demande une organisation irréprochable. IoT FUSION-AS permet de créer des “familles d’équipements” auxquelles on peut appliquer un ensemble de règles. Les capteurs associés collectent les données souhaitées, indiquent et envoient des alertes relatives aux équipements. Le superviseur contrôle la cohérence des informations suivant les directives imposées au moteur de règles. Il peut surveiller la hausse ou la baisse de température d’une turbine, sa vitesse de rotation, repérer des phénomènes de balourds, se renseigner sur des niveaux d’huile, etc.

Comme le logiciel propose une visualisation de l’emplacement des équipements, cela permet de ne pas surcharger l’interface. Par ailleurs, l’utilisateur quadrille manuellement la zone de l’usine ou le bâtiment qu’il souhaite observer sur une carte.

Des cas d’usage avec un retour sur investissement assuré

fusion version 3 3

IoT FUSION-AS couvre notamment les besoins de géolocalisation des ressources dans les bâtiments. “Les industriels perdent beaucoup de temps à chercher des équipements, des outils, ou des pièces dans leurs entrepôts”, assure Philippe Serenne. “Avec IoT FUSION-AS, nos clients réalisent de la géolocalisation en intérieur grâce à nos géo-balises très peu onéreuses”.

Cependant, e-novACT va plus loin puisque l’on peut associer les balises à des détecteurs de présence et ainsi délimiter des zones d’accès. Avec un simple récepteur à la ceinture, l’employé est repéré s’il rentre dans la pièce équipée. Si celle-ci est considérée comme un endroit dangereux, ou si l’employé n’est pas équipé des EPIs prévus pour cette zone, une vibration prévient l’individu en danger et l’administrateur reçoit une notification.

Des améliorations à venir

Concernant le déploiement, e-NovACT veut simplifier la tâche de ses clients. Lors d’une démonstration de faisabilité, elle pré provisionne la plateforme et réalise la gestion des équipements. Pour cela, elle peut notamment compter sur une application mobile pour scanner les QR Code et assurer la fiabilité de la pose des capteurs sur les équipements. L’éditeur recommande son API pour automatiser le déploiement des appareils.

À propos d’amélioration, Philippe Serenne évoque “plusieurs idées” pour augmenter l’efficacité de la solution IoT FUSION-AS. Premièrement, e-NovACT a déjà prévu de rendre possible la comparaison de valeurs de niveau 2 dans la prochaine version. Dans les versions antérieures, l’on peut déjà rapprocher une valeur en provenance de plusieurs objets connectés. Il sera donc bientôt possible de comparer deux grandeurs différentes, par exemple une prise de température en plusieurs endroits, l’écart par rapport à une consigne…. Ainsi, l’on peut savoir quand la défaillance a commencé et trouver sa cause.

IoT FUSION-AS : une plateforme robuste

Dans la feuille de route, e-NovACT prévoit d’ajouter une gestion documentaire des objets connectés. Concrètement, les utilisateurs trouveront des informations supplémentaires concernant le fonctionnement des capteurs et leurs caractéristiques.

Enfin, mais pas des moindres, la société veut renforcer la sécurité des données de ses clients industriels. Il s’agit à la fois de gouverner leurs niveaux de criticité et repérer les objets connectés corrompus. Mettant à profit ses algorithmes de machine learning, l’objectif est de détecter une activité anormale. L’équipement pourra être mis en quarantaine pour ne pas infecter le reste du système.

Le CTO se dit très fier de IoT FUSION-AS, car les clients n’ont rencontré pour l’instant aucun bug. Il explique cela par la robustesse de l’architecture utilisée. Par ailleurs, la plateforme permet de se connecter aux différents outils d’orchestration de l’entreprise.

Article partenaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend