in , ,

Iot et mobile, une liaison fatale assurée dans 10 ans

mobile

L’entreprise Forrester Research vient de sortir un nouveau rapport. Selon ses prévisions, d’ici 10 ans, le mobile aura peu d’importance dans l’interaction des objets connectés. Un tiers des adultes américains connectés utilisera l’IoT sous forme « transparente ». 

Spécialisé dans l’impact des technologies sur le monde des affaires, Forrester s’est donné pour but d’aider les responsables Marketing B2C à se préparer à la future jonction entre mobile et IoT. Une association qui pourrait bien induire la mort du mobile.

Forrester prévoit une possible mort du mobile

Les « moments » mobiles vont devenir peu à peu invisibles. Plus besoin d’activer votre smartphone pour allumer vos lumières ou lancer votre morceau de musique préféré, il se mettra en marche tout seul selon votre humeur. C’est pourquoi il est important que les responsables marketing se préparent à concevoir des expériences dans les écosystèmes mixtes, et « distinguer la réalité de l’effet de mode autour de l’IoT ».

Le smartphone n’aura plus autant d’importance qu’aujourd’hui car d’ici deux ans, l’usage des objets connectés se fera surtout à travers les « wearables » et montres connectées. Un marché qui sera beaucoup plus en expansion que celui de la domotique ou des voitures connectées, selon eux. Seulement 4% des français connectés utilisent leur mobile ou tablette en vue de contrôler des accessoires domotiques (appareils électroménagers, détecteurs de fumée, babyphone, thermostat, système de sécurité). Quant aux dispositifs multimédias (chaînes hifi, téléviseurs, décodeurs numériques), ils ne sont que 6% à s’en servir. Mais l’usage du portable est-il vraiment en voie de péricliter pour autant ?

Une réelle fin du smartphone ? 

« Les études indiquant que l’IoT va induire la mort du mobile sont largement exagérées, pour ne pas dire totalement erronées » (Thomas Husson, analyste Forrester)

Effectivement, le smartphone ne fait pas autant sensation qu’avant chez les usagers. Selon les études de Forrester, 29% des sondés ont répondu qu’ils en avaient assez de sortir leur smartphone de leur poche. Ce qui pose la question de l’interopérabilité entre les objets, et son avancée sur le marché avec la mise en place de centralisateurs tels que ceux que l’on voit actuellement dans la domotique. Et pourtant, le smartphone progresse dans sa voie vers le statut de « hub numérique », selon David Mignot, Directeur général de Sony Mobile. Sony voit déjà son futur en cohérence avec l’expansion du marché des smartphones, qui s’élève aujourd’hui à 2 milliards dans le monde.

De même, bien que le marché des wearables explose, il n’en est pas autant de sa réception chez les consommateurs, selon GFK. Et pour dire, 32% des français ne connaissent pas les bracelets connectés.

mobile

Cependant, même si le smartphone n’a pas dit son dernier mot, il est tout de même nécessaire que les responsables marketing B2C établissent des « scénarios d’engagement utilisant des smartphones comme interfaces principales et comme commandes à distance d’expériences connectées« . Pour cela, ils devront travailler sur les données, garder le contrôle de la relation client, se focaliser sur les expériences plutôt que les produits et élever la confidentialité des données au niveau des impératifs commerciaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.