salon Intelligence Artificielle Paris

Comment l’Internet des objets accélère le progrès de l’industrie 4.0

La baisse des prix de la technologie des capteurs amène les fabricants à concevoir et proposer de plus en plus d’appareils intelligents compatibles avec l’Internet des objets (IoT). L’implémentation de l’IoT dans l’industrie 4.0 est aujourd’hui réelle, loin des simples théories dans les médias. Le stade de l’expérimentation est loin derrière. L’heure de l’IoT, c’est maintenant.

L’IoT, la technologie de base de l’Industrie 4.0

L’IoT a longtemps été considéré comme la technologie de base de l’industrie 4.0. Les usines intelligentes sont aujourd’hui une réalité. La numérisation des chaînes d’approvisionnement, l’automatisation alimentée par les données et globalement la digitalisation de l’industrie prouvent l’accélération de l’implémentation de l’IoT dans le secteur industriel. Et la pratique fait des émules.

Installez le VPN le plus RAPIDE de la planète !
Pour 3,11€ par mois seulement

Selon Gartner (il s’agit d’une entreprise américaine de conseil et de recherche dans le domaine des techniques avancées), au moins 50% des applications d’entreprise en production seront compatibles avec l’IoT d’ici 2024. En effet, les organisations du monde entier utilisent désormais l’IoT à grande échelle. Leurs objectifs ? Augmenter l’efficacité, répondre à une demande croissante et optimiser l’expérience client.

Donner du sens aux données brutes par traitement à la périphérie

À elles seules, les données brutes collectées n’ont que peu de valeur. Pour faire de l’IoT une réalité commerciale, les entreprises ont besoin de placer ces données dans ce contexte. En d’autres termes, les données des capteurs doivent être complétées par des modèles commerciaux stockés dans des systèmes d’enregistrement pour les matériaux, les produits, les clients, les stocks, les actifs, etc. Cela permet de donner un sens aux données brutes et donc de construire des informations qui conduisent à de meilleurs résultats commerciaux et à une meilleure prise de décision.

À cet égard, l’essor des applications et des plates-formes capables d’apporter de grandes quantités de mégadonnées à partir d’appareils connectés via le cloud est une avancée majeure. Mais qu’en est-il si aucune connexion n’est pas disponible ? Et qu’en est-il des cas où une faible latence est la clé ? La solution est l’informatique de pointe qui permet l’automatisation et l’exécution des opérations de manière indépendante, même à faible bande passante. Il s’agit d’un traitement de données par le périphérique (l’appareil générant les données) qui permet de réaliser des opérations sans passer par le cloud.

IoT et industrie 4.0 : de nouveaux modèles économiques

Utiliser les données de manière intelligente permet donc d’obtenir de meilleurs résultats commerciaux. Avec les données IoT provenant d’actifs sur le terrain par exemple, les entreprises utilisant l’analyse augmentée et l’apprentissage automatique peuvent prévoir les besoins de maintenance des machines et prendre les mesures nécessaires pour éviter les temps d’arrêt. C’est la maintenance prédictive.

Et ce n’est que le début. Les données entrantes peuvent aussi fournir des informations précieuses sur la façon dont les clients utilisent les actifs et ce qu’ils attendent à l’avenir. Les grandes entreprises utilisent ces données pour améliorer considérablement l’expérience client.

Par ailleurs, les entreprises peuvent calculer plus précisément les coûts d’exploitation ou combiner par exemple la vente d’actifs à la vente de services. Bien sûr, cela incombe au fabricant d’assurer la disponibilité des deux offres. Si les actifs ne sont pas en raccord avec le niveau de service, le fabricant court à sa perte. Mais pour de nombreuses entreprises, les avantages l’emportent sur les risques. Et cela contribue à générer des revenus durables à long terme. C’est le pouvoir de l’IoT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *