Accueil > Ecosystème IoT > Accelerateur > Connected Camp à Toulouse, c’est parti !
Connected Camp
Conférence de presse, 1ere edition Connected Camp

Connected Camp à Toulouse, c’est parti !

8 start-up rejoignent l’IoT Valley à Toulouse au sein du Labège Village à l’occasion de la première édition Connected Camp. Son credo : fédérer le déploiement de l’innovation technologique à travers toutes les activités liées à l’IoT.

Proposer une solution innovante d’inspection des impacts de foudre sur la carlingue des avions à l’aide de drones sans pilote au sol en trente minutes au lieu de huit heures (start-up Donecle ), s’adresser de façon direct et non intrusive à ses clients grâce à une solution clé en main comme le propose la SNCF (start-up Pack éditions), ou tracker les sportifs lors de leurs excursions en montagne à l’aide du GPS Capturs, Start-up qui travaille en étroite collaboration avec le géant toulousain Sigfox.

Connected Camp
Simon Vacher, Co-founder de Connected Camp

Ce sont des innovations sélectionnées parmi huit acteurs de l’IoT fraîchement entrés au sein de Connected Camp, accélérateur qui se destine à aider les jeunes entrepreneurs talentueux. Conscient des problématiques liées à l’écosystème numérique, des processus d’industrialisations lourds souvent complexes, mais aussi au regard de l’incontournable nécessité de mettre en relation les start-ups et les grands comptes, l’IoT Valley propose une approche inédite à ces porteurs de projets.

« Connected Camp évoque tout d’abord une grande fierté pour nous. Nous travaillons sur le projet depuis 8 mois environ », raconte Simon Vacher, co-founder de l’accélérateur toulousain. « Un projet qui a réclamé beaucoup de réflexions, beaucoup d’actions aussi. Et nous sommes particulièrement heureux de constater que nous sommes très nombreux à participer à cette inauguration aujourd’hui. » Connected Camp a-t’il vocation à être l’épicentre de l’écosystème numérique à l’échelle nationale ? « Oui et je dirai même à l’échelle européenne. Nous possédons un potentiel indéniable à Toulouse. Nous sommes entourés de Sigfox, mais aussi de 14 start-ups liées à l’IoT en pleine expansion, qui recrute en permanence, toutes dotées de locaux qui s’agrandissent. Des industriels, de grands comptes s’interrogent avec nous pour savoir comment on fabrique de l’IoT, quels en sont les nouveaux usages, etc. Dans les trois années à venir, nous pensons devenir un acteur majeur de l’IoT plutôt orienté B2B à Toulouse ».

Connected Camp : 1 minute et trente secondes

Les 8 dirigeants des start-ups fraîchement entrées au sein du Connected Camp avaient 1 mn 30 montre en main pour se présenter devant un auditoire de partenaires prestigieux, AG2R La MONDIALE Via Santé Mutuelle, EBV Elektronik, Intel, Sigfox, Sicoval, SNCF mais aussi OVH Group, Microsoft, BNP Paribas, Samsung et TNP. Parmi ses huit start-up : Flipr propose un capteur qui permet de surveiller l’état de sa piscine depuis son smartphone, Lowiee offre l’opportunité de réduire sa consommation de tabac à l’aide du premier paquet de cigarettes connecté, Parkiesso aide à la détection des places extérieurs et l’identification des conducteurs, Skylights amène le cinéma à bord des avions grâce à ses lunettes immersives, Ubeeko présente sa plateforme & apps Industrie 4.0 fondées sur les techniques BigData et l’analyse en temps réel de flux d’events, Eylights révolutionne le pilotage moto en proposant le 1er GPS projeté sur la route pour limiter les accidents, selon un système de pilote de chasse. Exercice remporté et applaudi, à l’unanimité par le public de professionnels présents.

Ludovic Le Moan rêve d’une qualité d’accompagnement optimale

Les luttes de pouvoir et les petites querelles toulousaines, ça le fait plutôt rigoler. Lui, son horizon est worldwide et son ambition infiniment qualitative. Ludovic Le Moan, patron de Sigfox, âme paternel de Connected Camp déploie beaucoup d’énergie pour que demain soit meilleur.

Connected Camp
Ludovic Le Moan, CEO de Sigfox

Aujourd’hui, l’homme semble satisfait : convaincu d’avoir découvert une pépite d’or, mais conscient qu’il faut encore sécuriser le magot. C’est sûrement dans les gènes du bonhomme, qui n’aura jamais le sentiment d’être vraiment « arrivé ». Question d’humilité sans doute.  S’il avait voulu, il aurait d’ailleurs pu lâcher la rampe depuis longtemps. Quand on a vendu une entreprise 13 millions d’euros, on peut aller jouer au golf tous les matins. On peut investir dans l’immobilier ou dans les affaires de ses amis. Alors on cherche et quand on a un peu de chance, on trouve le véritable trésor qu’on pourra propulser très haut, tout en haut.

« Durant plusieurs mois nous avons développé Connected Camp, pour faire valoir le savoir-faire français en matière d’IoT. Quand on a entre les mains un tel accélérateur, on prend soin de travailler précisément », résume Ludovic Le Moan. « Aujourd’hui, nous avons la chance de nous entourer de huit start-ups triées sur le volet, parmi une centaine en provenance de 16 pays, notamment l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas pour les plus représentatifs. Et dans cette phase de déploiement régional, nous sommes clairement dans une course pour gagner ensemble. »

Accueillies dans les locaux de l’IoT Valley, ces 8 start-ups innovantes de moins de cinq ans, sont appelées à devenir plus grandes et plus fortes, durant l’année 2016. Situé idéalement dans sa fonctionnalité, le lieu concentre déjà le pôle le plus dynamique de la ville rose. C’est une initiative unique, menée par des entrepreneurs, pour des entrepreneurs. Le noyau dur de Connected Camp, composé de personnalités en devenir de l’IoT, ont déjà vécu le cycle de la création, du financement et de la cession d’entreprise pour certains. Mais quand la culture se nourrit de passion, de créativité, de convivialité, et d’un besoin permanent de challenger tout est possible. L’IoT Valley forme une communauté innovante de 35 entreprises, au sein de laquelle chacun des 300 collaborateurs participe à sa dynamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend