Accueil > Ecosystème IoT > Evénement > LiveWorx 2016 : PTC mêle réalité augmentée et IoT
liveworx ptc logo

LiveWorx 2016 : PTC mêle réalité augmentée et IoT

Du 6 au 9 juin se tient à Boston, l’événement d’envergure internationale organisé par PTC, le bien nommé LiveWorx. Une bonne partie des conférences du 7 juin était consacrée à la solution de réalité augmentée Vuforia. Peut-être un peu trop.

Le show à l’américaine. Voilà ce que c’est LiveWorx 2016, le deuxième rendez-vous de PTC consacré à l’IoT qui accueille près de 4000 invités professionnels. Un bon moyen de présenter les nouveautés, plus précisément une stratégie bien huilée. Il ne s’agit pas seulement d’amuser la galerie avec les membres de Mythbusters, une émission TV grand public, ou encore de faire venir sur scène Joseph Gordon Lewitt.

L’IoT n’est pas uniquement présent dans les mots, mais mis illustré par des cas d’usages. Ceux-ci sont plutôt différents de ceux que nous avons l’habitude de voir. L’astuce ? L’ajout d’un zeste d’une technologie qui n’a pas grand-chose à voir avec l’IoT : la réalité augmentée et la réalité virtuelle.

LiveWorx : l’industrie en tête d’affiche

liveworx industrie

Le maître de cérémonie du LiveWorx David Pogue, présentateur de l’émission TV de vulgarisation scientifique, Nova ne laisse pas le doute s’installer dans l’esprit des invités : l’Internet des Objets est un domaine qui touche autant le grand public que les entreprises. Mais PTC et Thingworx ne sont pas là pour satisfaire les désirs du commun des mortels.

L’Industrial IoT imprègne toutes les présentations concentrées sur les cas d’usages. D’habitude, les conférences se basent sur des données projetées pèle-mêle et n’accordent que très peu de temps aux cas d’usages. Avec ce LiveWorx, nous sommes dans le cas inverse, quitte à revoir les mêmes situations sous différents angles.

Seconds rôles pour les cas d’usage

liveworx caterpillar

Soyons clair, l’IoT est déjà un domaine dans lequel PTC excelle. Le nouveau marché qui intéresse le CEO Jim Heppelmann ? La réalité augmentée. Après le rachat de Vuforia à Qualcomm pour 65 millions de dollars, voilà que l’entreprise réintroduit cet atout technologique dans ses services. Pourquoi ? Parce que l’IoT et l’analyse de données a besoin de puissants outils de visualisation pour les rendre accessibles aux opérateurs notamment et aux personnes qui ne sont pas des développeurs.

A ce titre, les solutions IoT conduites par Caterpillar et Flowserve sont intéressantes. Tout d’abord le GenSet XQ 35 du spécialiste de l’équipement de chantier est un générateur connecté qui dispose d’un système de maintenance avancé avec lequel le chef de chantier peut recevoir des données sur la consommation électrique, mais aussi le nombre d’heures passées sur site ainsi que des informations de maintenance prédictive. Vuforia permet de visualiser ces informations simplement et de façon très pratique. Ce produit sera officiellement disponible en juillet.

liveworx caterpillar app

L’application iOS, prochainement disponible sur Windows 10, n’a pas connu d’échec pendant la présentation en direct et permet de voir en quelques secondes les données choisies par un industriel via le logiciel Vuforia Studio. Encore une fois, la RA permet de rajouter une couche informative personnalisée incluant des indications de remplacement des pièces en cas de dysfonctionnement.

Dans le cas de Flowserve, un fabricant de pompe intelligente, le dispositif est similaire. En scannant un code-barre habilement dissimulé derrière un design particulier, il est possible d’avoir le taux de pression, la température, le niveau de vibration, et de voir le mode d’emploi pour retirer et remplacer un filtre par exemple.

Cette partie visuelle de la présentation a tendance à écarter les vraies possibilités des services proposés par Thingworx. L’intelligence se situe dans le fait de pouvoir remonter des données de grande importance afin d’assurer le fonctionnement et l’optimisation d’une entreprise.

« Data is the new oil »

LIVEWORX IOT ANALYTICS

Le Vice-Président Recherche et développement de Flowserve se concentre, lui, sur les capacités des pompes de son entreprise rendues intelligentes grâce à Thingworx Analytics et le machine learning. « Nous réduisons le nombre de visite de maintenance et surtout nous optimisons les coûts de maintenance. Dans l’industrie pétrolière, une fuite peut coûter plus d’un million de dollars par heure, nous évitons ces pertes critiques pour nos clients » déclare-t-il.

L’outil d’analyse de données permet en effet de réaliser une maintenance prédictive dans de nombreuses situations. Les industriels veulent pouvoir gérer les interventions suivant les urgences tout en sachant à quel moment il faut appeler un technicien. Dans le cas cité ci-dessus, des simulations en temps réel fournissent des scénarios de réparation afin d’accélérer le retour à la normale.

liveworx flowserve

Si la réalité augmentée prend énormément de place lors de ce premier jour de salon, Jim Heppelman n’oublie pourtant pas l’Analytics. Il rajoute cet élément à sa stratégie pour former un triptyque détonnant : IoT + RA/RV + Analytics. Le CEO déclare : « Si la data est le nouveau pétrole, l’analytics est la nouvelle raffinerie. »

Une stratégie à la croisée du physique et du numérique

Liveworx solutions

Cette stratégie est sans cesse rappelée. Le groupe a d’ailleurs changé de logo, un visuel qui symbolise le mariage entre le physique et le digital. Un credo partagé par les partenaires de PTC lors de ce LiveWorx. Dell, SAP, Hwelett Packard Enterprise soutiennent cet effort.

Une vision de l’industrial IoT qui passe par un développement du Edge Computing afin de connecter plus facilement les capteurs et d’accélérer le traitement des données.

C’est finalement cette dernière partie la plus intéressante des conférences, l’Analytics, qui a en partie été occultée. Vuforia et la réalité augmentée pour tablette et l’Hololens ont fait l’effet d’un produit d’appel qui ne répond pas à tous les besoins des professionnels, plus préoccupés par la sécurité et le retour sur investissement de ces solutions IoT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *