in

Miracle dans l’univers canin : la mâchoire de Tyson, un bouledogue, repousse après une opération chirurgicale

Tyson, le chien bouledogue aux pouvoirs de régénération

Les vétérinaires de Cornell ont fait une découverte étonnante. Tyson le blouledogue, dont ils avaient chirurgicalement retiré la mâchoire en raison d’une tumeur cancéreuse, a vu celle-ci repousser seulement huit semaines après l’opération.

Un fait inhabituel s’est produit chez un chiot ayant subi une ablation partielle de la mâchoire en raison d’une tumeur cancéreuse. Quelques semaines après l’intervention chirurgicale, son os mandibulaire s’est spontanément régénéré. C’est la première fois qu’un cas de régénération aussi avancée de la mandibule est rapporté chez le chien. Habituellement, lorsqu’une partie de l’os est retirée, il ne repousse pas de lui-même. Au mieux, un tissu cicatriciel se forme.

Un phénomène jamais observé chez les chiens comme Tyson

Tyson, un bouledogue français âgé de 3 mois, devait initialement subir une intervention chirurgicale. Cela afin de corriger une fente palatine au printemps 2023. Cependant, les vétérinaires du Collège de médecine vétérinaire de l’Université Cornell ont découvert qu’il était atteint d’un cancer de la gencive rare chez le chien. Il s’agissait apparemment d’un carcinome épidermoïde papillaire buccal.

La tumeur cancéreuse était localisée sur la partie gauche de sa mâchoire, sans propagation au reste du corps. Les vétérinaires ont pris la décision de retirer uniquement la section touchée par le cancer. Ils ont donc décidé de préserver le reste de l’os mandibulaire.

Quelques semaines après l’opération, les vétérinaires ont observé avec surprise que la mâchoire sectionnée de Tyson avait spontanément et partiellement repoussé. Il s’agit d’un phénomène de régénération osseuse jamais observé à un tel degré chez le chien.

« Le meilleur patient que nous avions traité »

Dans l’article publié le 11 octobre dans la revue Frontiers in Veterinary Science, les vétérinaires expliquent ce phénomène de repousse osseuse par la préservation d’une large partie du périoste lors de l’ablation de la tumeur.

« Cette fine membrane recouvrant l’os, contenant des cellules de croissance, a certainement été déterminante pour permettre la régénération. Or, celle-ci est vascularisée et innervée, analyse le Dr Alexandra Wright, vétérinaire résidente en chirurgie dentaire et principale auteure de l’étude.

Selon les auteurs, la détection précoce du cancer a également joué un rôle important dans la régénération de la mâchoire de Tyson. Si une plus grande section de la mâchoire avait dû être retirée, la repousse n’aurait probablement pas eu lieu.

 Image : Service de dentisterie et de chirurgie buccale de Cornell

La nouvelle mandibule de Tyson est fonctionnelle mais incomplète, dépourvue de dents et du canal osseux habituellement vascularisé et innervé. Néanmoins, sa longueur équivaut à l’os controlatéral. Cela devrait prévenir tout risque de déviation, fréquent lorsqu’une section de mâchoire est manquante. Par ailleurs, aucun signe de récidive tumorale n’est détecté.

Après l’ablation de la tumeur, Tyson a été réopéré pour corriger sa fente palatine. Bien qu’incapable de mâchouiller des jouets durs, il s’amuse désormais avec des jouets souples, à la plus grande joie de sa propriétaire Melissa Forsythe. « Nous ne nous attendions pas à ce que sa mâchoire repousse. C’est le meilleur patient qu’on puisse imaginer ! », ajoutent les vétérinaires.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.