Accueil > Ecosystème IoT > Fusion-acquisition > Wireless Logic acquiert le spécialiste du M2M Matooma
matooma rachat

Wireless Logic acquiert le spécialiste du M2M Matooma

Le 25 juillet, le groupe britannique Wireless Logic a annoncé le rachat de Matooma, un spécialiste français des solutions de connectivité IoT et M2M. Une nouvelle étape pour l’entreprise basée à Pérols, près de Montpellier.

Jeudi dernier, Wireless Logic, un groupe britannique fournisseur d’une plateforme de connectivité IoT a annoncé le rachat de Matooma pour un montant non dévoilé. La société qui opère pas moins de 3,1 millions d’objets connectés pour 2500 clients depuis 2018 veut renforcer son activité sur le marché européen. Pour cela, elle dispose de bureaux au Danemark, en France, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Espagne.

Matooma renforce les services de Wireless Logic

Oliver Tucker, CEO de Wireless Logic déclare :

Nous sommes ravis d’accueillir l’équipe de Matooma dans le groupe. En seulement sept ans, ils se sont forgé une réputation enviable en France en fournissant des services de connectivité IoT hautement réactifs et personnalisés, soutenus par un leadership exceptionnellement fort. Au cours des prochains mois, notre programme d’intégration permettra au groupe d’améliorer nos solutions de plateforme de connectivité les plus performantes, pour lesquelles Matooma jouera un rôle important, en particulier sur leurs principaux marchés.

Le marché de la connectivité IoT va bon train. En France, des acteurs comme Bouygues, Sigfox se partage le gâteau du LPWAN. De son côté, Matooma s’est fait une place en tant qu’opérateur cellulaire pour l’IoT et le M2M. Elle propose des cartes SIM dédiées aux objets connectés, une plateforme de gestion de connexions et un APN privé pour leur sécurisation.

Un géant européen en gestation ?

Cette approche des services de connectivité lui a permis de générer un chiffre d’affaires de 11 millions d’euros en 2018. La société prévoit d’atteindre les 15 millions cette année. Matooma compte plus de 2500 clients pour plus de 450 000 cartes SIM en avril 2019. Elle visait un développement en Belgique, en Suisse, en Luxembourg, et en Italie. Avant son rachat, l’entreprise fondée en 2012 espérait générer un million d’euros de ÇA par pays sous 3 ans.

De son côté, Wireless Logic, dont le fonds Montagu Private Equity a pris une participation majoritaire en juin de l’année dernière, enchaîne les acquisitions. En février 2019, le groupe a incorporé la société hollandaise M2MBlue. En juin, c’est SIMPoint, un autre acteur en provenance des Pays-Bas a rejoint l’entreprise britannique. Clairement, Wireless Logic veut devenir un indispensable du M2M et de l’IoT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend