Accueil > Distribution > Distributeur > Comment permettre aux patients d’éviter les oublis et les erreurs dans la prise des médicaments ?
do-pill une oubli medicaments

Comment permettre aux patients d’éviter les oublis et les erreurs dans la prise des médicaments ?

L’observance médicamenteuse est un terme qui peut sembler complexe.  Et pourtant, celle-ci joue un rôle essentiel dans l’économie « Santé ». Elle renvoie à la surveillance de prise de médicaments.

On voit trois effets majeurs :

1) Régularisation des remboursements de soins.
2) Suivi des effets secondaires.
3) Mais surtout aide et accompagnement des patients et aidants permettant un meilleur suivi des traitements.

Car oui, l’oubli de prise de médicaments peut avoir des effets néfastes sur l’évolution de la maladie. A ce jour, ce sont plus de 12 000 personnes qui décèdent par an à cause d’une mauvaise prise médicamenteuse.

L’oubli de prise de médicaments, un phénomène majeur

La société Pharmagest a bien compris ce phénomène majeur et pour y pallier a créé un pilulier connecté, sécurisant la prise des médicaments : le DO-Pill. Cet outil simple, efficace, pratique et extrêmement rassurant, permet aux patients d’éviter les erreurs et les oublis dans la prise de leurs médicaments. Avec le DO-Pill le pharmacien apporte du confort et de la sécurité à son patient en préparant le pilulier pour lui.

Le pilulier est composé d’un blister comportant 28 compartiments dans lesquels le pharmacien y dépose les médicaments, suivant une ordonnance très précise établie par le médecin. Le pilulier s’adapte à tous les traitements puisque plus de 4 prises par jour sont possibles. Après remplissage des différentes cases, le professionnel de santé va sécuriser celui-ci en le scellant grâce à un film plastique et clipser le tout dans le pilulier.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Aucune connexion internet ou application mobile n’est nécessaire. Au moment de la prise du médicament, le DO-Pill va émettre un signal sonore alerte et lumineux en faisant clignoter la case correspondante aux médicaments à prendre. Cela permet ainsi aux patients de ne pas oublier leur traitement. Le nombre exact de médicaments étant dans chaque case du DO-Pill, il est alors difficile pour les patients d’oublier ou de faire une double prise. Si malgré cela, il y a erreur de prise, une notification sera automatiquement générée et envoyée aux tiers du patient.

do-pill oubli medicaments

En effet, en cas d’oubli de prise, le DO-Pill enregistre l’information et un SMS et/ou email est directement envoyé aux différents contacts du patient – professionnel de la santé, famille … – permettant une traçabilité du traitement et assurant aussi leur tranquillité.

do-pill oubli pilulier médicaments

Ce dispositif est particulièrement confortable pour les patients polymédiqués, les personnes en perte d’autonomie, ou encore celles ayant des traitements à marge thérapeutique étroite.

Le pharmacien, un interlocuteur privilégié

Le rôle du pharmacien dans ce système est très important, car depuis son officine il peut suivre l’observance de ses patients grâce aux données remontées par le pilulier. Un avantage non négligeable puisque le pharmacien pourra ainsi réaliser des bilans d’observance avec ses patients.

Si les piluliers connectés sont une source de confort pour les patients, ils permettent également de rassurer les aidants et les proches, tout en maintenant de forts liens entre les professionnels de santé et leurs malades.

On sait que les pharmaciens, premiers acteurs de la santé sur le terrain, ont un rôle de conseil majeur. Avec les piluliers connectés, ce pan de leur activité prend toute sa dimension.
Ils sont capables d’identifier chez leurs patients ceux qui ont des difficultés à suivre correctement leur traitement, ceux qui présentent un risque de perte d’autonomie ou encore ceux qui sont qui doivent suivre des traitements lourds avec des prises de médicaments en nombre important.

Grâce au DO-Pill, ils peuvent proposer des solutions d’observance, de sécurité et de confort. Les piluliers connectés et autres objets médicaux font partie de ces services technologiques permettant d’aider en premier lieu, le malade, puis le médecin, le pharmacien et par extension l’État. Charge aux groupements et réseaux pharmaceutiques de les présenter à leurs pharmaciens.

A lire également

prison telemedecine

Et si on parlait de télémédecine en prison ?

Créer une université d’été des déserts Numériques et Médicaux concernant la télémédecine au fond de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *