Accueil > Business > Industrie 4.0 > Microsoft ouvre son premier laboratoire IoT européen à Munich
Microsoft lab iot

Microsoft ouvre son premier laboratoire IoT européen à Munich

Alors que les entreprises industrielles européennes tentent de moderniser leur production avec des capteurs et des logiciels, Microsoft tente de prendre sa part du gâteau en les accompagnant.

Le géant des logiciels américain vient de lancer un nouveau laboratoire, à Munich, pour ses clients souhaitant investir dans l’Internet des Objets. L’entreprise avait déjà ouvert d’autres laboratoires à Redmond (Washington, USA) et à Shenzhen (Chine). Cette initiative s’apparente à celles de Cisco Systems et IBM, qui ont également choisi l’Allemagne pour localiser des laboratoires IoT similaires.

Munich abrite la plupart des géants allemands comme BMW, Siemens AG, Robert Bosch GmbH, Adidas AG, ainsi qu’une série de fabricants de taille moyenne qui équipent les usines de dispositifs IoT et de robots connectés à Internet. Le secteur manufacturier mondial aurait consacré environ 178 milliards de dollars à l’IoT l’année dernière, selon le cabinet d’étude IDC.

Selon Peggy Johnson, vice-président exécutif du développement commercial chez Microsoft, « les entreprises industrielles ont voulu utiliser la technologie pour améliorer les processus de fabrication. Il est préoccupant de ne pas opérer de transformation digitale, lorsque l’ont sait que le concurrent a déjà raccourci son processus ». 

Le marché des machines connectées pour les usines a mis du temps à fonctionner. « Nous savons que c’est significatif, il n’a tout simplement pas encore décollé » ajoute Johnson.

En Europe, 1/3 des sociétés utilisent l’IoT

Une étude de IDC, réalisée auprès de 1872 entreprises d’Europe occidentale, a révélé qu’un tiers d’entre elles utilisent des technologies IoT, tandis que plus de la moitié ne font que collecter et analyser des données, sans les utiliser pour améliorer la production.

« Dans l’industrie, les clients sont encore très prudents » selon Vikas Butaney, vice-président et manager de la connectivité IoT chez Cisco. Cisco travaille avec Microsoft au niveau du sponsoring et de l’accès aux technologies.

Pour les fabricants, les rendements de production et la réduction des délais de livraison sont des défis primordiaux. Selon une étude réalisée auprès de 209 entreprises informatiques et de télécommunication, publiée ce mois-ci par la société allemande Bitkom, 63 % des répondants voient les standards technologiques comme des obstacles à l’adoption de l’IoT, tandis que 37 % évoquent la difficulté à intégrer les machines existantes.

Le laboratoire de Munich, où les clients peuvent fabriquer des prototypes de hardware et de softwares, comprend déjà 1900 collaborateurs, soit une partie des 2700 personnes réparties sur les autres sites. L’automne dernier, la société a lancé deux data centers en Allemagne pour ses services de cloud computing sur Azure, y compris ses outils IoT.

C’est Cyra Richardson, directrice générale du développement des affaires chez Microsoft, qui dirige actuellement les trois laboratoires IoT à Munich, Redmond et Shenzhen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *