Rio de Janeiro, la futur Smart city à grande échelle

Nokia et Oi créent le premier IoT lab d’Amérique latine

L’équipementier Nokia Networks et l’opérateur mobile Oi Brasil s’associent pour créer le premier IoT lab d’Amérique latine, au travers de la technologie LTE pour l’IoT. Selon GSMA, cette région a un très fort potentiel dans les smart cities, et les produits autonomes.

Une région à forte plus-value

Les deux entreprises doivent développer un nouvel écosystème IoT pour l’académie de Rio de Janeiro au Brésil. Avec un nouveau bâtiment et les fonds pour ce laboratoire LTE IoT lab, les deux partenaires vont constituer une équipe de travail, afin d’étudier les systèmes et les opportunités dans l’IoT. Ils développeront également ensemble des projets et testeront leurs créations. L’investissement viendra de fonds gouvernementaux brésiliens, qui financent des projets verticaux dans l’IoT tels que dans l’agro-industrie, les voitures connectées, les maisons connectées, les villes intelligentes, et l’e-santé.

Le projet a été validé dans le Memorandum of Understanding au Futurcom 2015, qui avait lieu dans la capitale du Brésil, São Paulo.

Selon Nokia, le lab ouvrira au premier trimestre 2016 et sa priorité sera d’incorporer le plus d’industries brésilienne possible, avec une collaboration très active.

Les technologies, basées sur les Smart City (comme celle d’Aspern en Autriche), apporteront beaucoup aux villes latino-américaines du fait notamment de la forte densité d’urbanisation de ces régions. En effet, 4 des plus grandes agglomérations urbaines du monde sont situées là-bas : Mexico, São Paulo, Rio de Janeiro et Buenos Aires.

A travers les automatisations avec la communication M2M, les villes intelligentes, ou Smart Cities, seront capables d’être plus efficaces concernant le transport, la propreté, une meilleure hygiène et permettront de produire une énergie moins chère.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *