in

OMPI : la France fait partie des pays les plus innovants de 2021

France

L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) a classé la France au 11e rang de son grand classement des pays innovants établi chaque année. Malgré un palmarès largement dominé comme celui de 2020, elle se positionne à la limite du top 10.

L’OMPI, dont le siège se trouve à Genève, a diffusé son index des innovations mondiales. Ce dernier évalue la capacité d’innovation de chaque pays dans le monde. Si la Suisse et les États-Unis conservent leur place de leader, la progression de la France se confirme. En effet, elle a gagné la 11e position.

La France tout près des 10 premiers pays innovants

La France a grimpé en dix ans de 11 places. Elle est passée de la  22e place de la liste de 2011 à la 11e position de celle de cette année. D’ailleurs, elle a oscillé tout autour du 15e rang entre les années 2017 à 2019. La France a devancé cette fois le Japon, la Chine et Israël. Désormais, elle se rapproche du top 10. Ce résultat représente une performance exceptionnelle surtout dans une liste dans laquelle chaque place obtenue constitue déjà une belle victoire. Dans la compétition des innovateurs mondiaux, la France a gagné 4 positions en une seule fois.

Cet indice a été établi à partir de 2007. Il repose sur un ensemble de près de 80 indicateurs classés en 2 catégories. Il s’agit des méthodes appliquées pour innover et des produits issus de ces méthodes. Dans la première rubrique, figurent, par exemple, les indicateurs relatifs aux institutions, au capital humain et à l’infrastructure. Quant à la seconde rubrique, elle repose sur 2 piliers. Notamment les produits en termes de savoir-faire, dans le domaine de la technologie. Tous ces éléments donnent à ces pays une note qui va déterminer leur position dans ce classement.

Les avancées des technologies de pointe sont très prometteuses, le meilleur exemple étant la rapidité avec laquelle les vaccins contre le COVID-19 ont été développés.

Un engagement soutenu face à la pandémie

Le cas de la France, ainsi que celui de la Corée du Sud ou encore de la Chine, témoigne l’importance que revêtent les politiques et les mesures incitatives publiques. Ces derniers permettent de favoriser l’innovation selon l’OMPI. Déjà, en mars, l’Office européen des brevets (OEB) a fait savoir que la France faisait partie du petit nombre des pays du Vieux Continent. Elle a déposé plus de demandes de brevets pour 2020 et ce malgré la pandémie de Covid -19.

Le paradoxe tient au fait qu’au niveau mondial, « les investissements consacrés à l’innovation ont résisté dans leur ensemble à la pandémie. La crise sanitaire a eu des effets inégaux selon les secteurs selon l’OMPI. » Le rendement scientifique, les allocations de R&D, les demandes de brevets et les joint ventures ont encore augmenté en 2020. Cette croissance a contribué à amplifier les performances enregistrées avant et après le covid19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.