in

Plus d’IoT, moins de cyber-sécurité ?

cyber-sécurité

Notre vie sera fortement impactée par l’Internet des objets, et notamment notre sécurité. Selon un rapport de BI Intelligence, les objets connectés pourraient se révéler être un véritable festin pour les cyber-criminels. Bref, la cyber-sécurité a du travail devant elle. 

Entre 2014 et 2015, les cyber-attaques ont augmenté de 35% selon Symantec. Et l’expansion des dispositifs IoT n’arrange rien à l’affaire. Si l’on s’intéresse aux voitures connectées par exemple, un terrorisme de masse pourrait aboutir avec le hacking d’un grand nombre de véhicules sur l’autoroute. Alors, l’IoT est-il vraiment le bien-être assuré ?

La cyber-sécurité a du pain sur la planche avec l’IoT

Comme l’exposait la série Mr Robot, les multinationales ne font pas les fières avec les hackers. L’an dernier, les fuites de données ont atteint un nombre record de 97%, selon l’Identify Theft Resource Center. Par le biais de la technique « spear phishing », les pirates informatiques ont fait beaucoup chanter les chefs d’entreprises l’an dernier. Cela va sans dire que que les cyber-attaques se font de plus en plus sophistiquées. Selon l’enquête Data Breach Investigation Report 2015, il ne suffit que de quelques secondes aux attaquants pour mettre à mal un système, dans 38% des attaques. Et on estime le nombre de malwares (virus) à 170 millions.

D’ici 4 ans, le cabinet d’étude BI Intelligence prévoit que les cyber-assurances grimpent à 8 milliards de dollars. Même si actuellement, les assureurs ne possèdent pas tout l’historique des cyber-attaques, qui leur permettrait de s’adapter aux problèmes de cyber-sécurité. Selon le baromètre de juin 2014 d’Axa Entreprise, sur 500 chefs d’entreprises interviewés, 46% dressent le cyber-risque parmi leurs priorités. Notamment les PME et ETI qui sont des cibles très vulnérables, étant souvent mal protégées.

cyber-sécurité
Chiffres sur les fuites de données reportées entre 2011 et 2015.

Avec de tels chiffres, on comprend bien pourquoi le MIT s’est mis en ligne de mire des hackers, en créant une intelligence artificielle capable de détecter 85% des cyber-attaques. Une IA nécessaire sur tous les plans : la domotique, les véhicules, les « wearables ». Un dispositif IoT peut même pirater votre ordinateur de bureau. Branché à votre ordinateur et doté de failles de sécurité, il donnera un accès complet à votre réseau à un cyber-criminel. Ce qui explique le fort intérêt des compagnies à l’égard de la cyber-sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.