Qivivo et Saint-Gobin

[Interview] Levée de fonds : Qivivo intéresse le leader mondial de l’Habitat

Concurrent principal de Nest et Netatmo en France, Qivivo pourrait bien s’offrir une place de choix dans le paysage des thermostats connectés grâce à une stratégie orientée B2B (business to business) et un fort soutien de ses investisseurs.

Une confiance renouvelée

En septembre 2014, Go Capital, spécialisé dans les fonds d’investissement aux jeunes entreprises innovantes, avait déjà fait confiance à Qivivo. Il persiste et signe en janvier 2015, avec une levée de fonds globale de 900 000 euros, couplée avec Saint-Gobain, le leader mondial de l’habitat, et la B.P.I (Banque Publique d’Investissements). Nous nous sommes entretenus avec Minh Lê, directeur marketing chez Qivivo pour savoir comment on signe avec le leader mondial de l’habitat, quand on est une entreprise aussi jeune.

Des ambitions de leadership français ?

Directeur marketing de Qivivo
Minh Lê, Directeur Marketing Qivivo

OBJETCONNECTE.COM : Qu’est-ce qui explique une levée de fonds si importante pour Qivivo ? 

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Minh Lê : Pourquoi la plus vieille entreprise de France s’intéresse à la nôtre ? Ça c’est passé très vite, c’est presque une rencontre fortuite. On aurait probablement pas pensé à Saint-Gobain au démarrage, parce qu’ils ont un intérêt indirect sur nos produits. C’est le n°1 du BTP (Bâtiments et travaux publics). Ils sont à la fois partout et nulle part. Pourquoi ils ont investi ? Parce qu’ils ont regardé l’option sous toutes ses coutures (notre produit), et que notre thermostat a cette particularité de permettre le diagnostic énergétique, ce que tous les thermostats, connectés ou non, ne permettent pas tous.  Je pense que l’usage de cette fonctionnalité va leur permettre de fluidifier le marché du bâtiment et leur rapport avec les distributeurs.

O.C : Qu’est-ce que votre thermostat connecté apporte de plus face à vos concurrents principaux ? 

Minh Lê : Depuis de nombreuses années, on est en France dans une approche « métier par métier » en matière d’énergie. Je pense qu’il est nécessaire que l’approche soit plus globale. Notamment pour pouvoir établir un diagnostic énergétique sans avoir besoin de déplacer plusieurs spécialistes, par secteurs. Notre métier, c’est 90 % de mathématiques. C’est comme ça qu’on innove et c’est pour ça qu’on intéresse Saint-Gobain.

Qivivo, thermostat connecté

On a fait un thermostat connecté autonome qui permet de comprendre la thermique d’un bâtiment. La plupart des thermostats connectés concurrents font ce que font les thermostats classiques, avec un système de règle de trois. Nous, avec notre analyse de Live Data, on peut savoir quelle est la surface des fenêtres.  Et on est les seuls à calculer l’influence du vent. C’est deux ans de travail pour comprendre l’influence du vent.

On récolte 4 millions de données par an et par habitant, et on va améliorer les services autour de cette collecte, pour optimiser le fonctionnement de notre thermostat connecté.

O.C : Sachant que votre thermostat connecté détecte les mouvements et apprend énormément de nos habitudes de vie, qu’allez-vous faire des données collectées ? Sont-elles sécurisées ? 

Minh Lê : Les données sont stockées sur des serveurs sécurisés, en France. Je pense qu’on est quand même dans un pays parmi les plus à même de comprendre ce qu’est la C.N.I.L (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés).

OBJETCONNECTE.NET : Le thermostat connecté NEST est à 219 euros, celui de Netatmo est à 170 euros…et le thermostat de Qivivo est à 99 euros…Qu’est-ce qui explique une telle différence de prix ? Comment faites-vous pour avoir un prix si bas en produisant en France ? 

Minh Lê : Si le produit est fait pour, il peut être moins cher à produire en France qu’en Asie. On l’a simplifié au maximum. Notre concurrent américain Nest par exemple, emploie deux types qui calculent en local. Nous, on fait ça dans le Cloud. Notre business-model est conçu autour d’un produit qui puisse toucher les masses. On ne fait pas de marges sur le hardware, ce n’est pas un gadget réservé à quelques early-adopters, on est plus centrés sur le canal professionnel.

Thermostat connecté Made in France

Notre stratégie, c’est aussi de convaincre les acheteurs d’aller sur le mode SMART du thermostat (l’abonnement qui permet d’activer les fonctions d’apprentissage autonome), en démontrant que ça leur fait gagner de l’argent.  On aurait pu booster le design, mais ce qui est important pour l’artisan, c’est surtout l’efficacité du système. Notre boîtier est blanc, sur un mur blanc, il devient invisible. C’est ça notre but, s’intégrer discrètement tout en offrant la compétence d’un diagnostic énergétique précis.

Informations complémentaires : site Officiel de Qivivo

Propos recueillis par Barbara.P
Photo : Novabuild

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *