in ,

Qualcomm mise sur l’IoT pour augmenter son chiffre d’affaires

qualcomm puce iot marché siège

Selon une étude récente, Qualcomm détient la première place dans le classement du total des détenteurs de brevets IoT. La société est également en tête dans le nombre de brevets de haute valeur qu’elle détient. Cela prouve qu’elle mise gros sur la croissance du marché de l’Internet des Objets.

Actuellement, la société recueille la majeure partie de ses revenus en vendant des puces et en collectant des revenus de licence à partir de la forte demande en CDMA et en technologie 4G LTE. Le fait que Qualcomm détienne le plus grand nombre de brevets IoT montre que l’entreprise mise énormément sur la croissance de ce marché. Depuis quelques années, Qualcomm investit massivement dans le développement de technologies IoT pour plusieurs raisons.

Qualcomm relance son activité grâce à l’IoT

Bien que Qualcomm demeure leader dans le secteur des processeurs de bande de base, chargés de décoder les canaux, et dans les applications processeur, sa croissance fulgurante récemment observée est en partie due à l’IoT.

Qualcomm compte sur la croissance du marché de l’IoT pour relancer son activité. L’entreprise investit donc dans les technologies clés pour cette croissance. Selon une étude réalisée par McKinsey, le nombre de d’appareils connectés sera de 28 milliards en 2020. Intel, le principal rival de Qualcomm, a déjà commencé à annoncer les chiffres d’affaires de son Internet of Things Group, indiquant ainsi que ces résultats pourraient être les principaux moteurs de la société dans les années à venir.

qualcomm-san-diego-etats-unis

Les appareils basse consommation indispensables pour l’IoT

Les milliards d’objets connectés annoncés par McKinsey nécessiteront un processeur intégré et une technologie radio pour permettre la connectivité et le traitement de données. L’un des facteurs qui déterminera la croissance et l’adoption de l’IoT sera l’efficacité énergétique des appareils. Pour réduire la consommation énergétique de ces dispositifs, il faudra utiliser des processeurs économes en énergie.

Qualcomm semble être bien positionné pour s’emparer de ce marché, car la société peut utiliser son expérience dans la fabrication de puces basse consommation pour les téléphones mobiles pour concevoir des processeurs efficaces en énergie pour les appareils IoT.

Il est intéressant de noter que Qualcomm a perdu de sa crédibilité avec le Samsung Galaxy 6 en raison de problèmes de performances associés à son processeur Snapdragon 810, en ayant utilisé un processeur ARM disponible sur le marché, plutôt qu’en ayant conçu le sien. L’entreprise a donc tout intérêt à concevoir elle-même ses composants afin d’éviter ce genre de problème.

qualcomm-snapdragon-puce-snapdragon-810-snapdragon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.