Intel Brian Krzanich big data

En rachetant Altera, Intel mise sur l’IoT

Intel a racheté hier Altera, une entreprise spécialisée dans la fabrication de circuits logiques programmables. Grâce à sa nouvelle division, le fabricant de chipsets compte bien développer ses propres solutions Big Data et IoT.

Intel cherche à étendre son activité au-delà des puces informatiques. Le leader sur le marché des semi-conducteurs a finalement fait l’acquisition d’Altera pour 16,7 milliards de dollars. La transaction a été finalisée hier, le 28 décembre après 7 mois de négociation tendue.

Le géant de l’informatique intègre dans son giron ce fabricant de circuits logiques programmables. Altera détient 40% de part de marché sur ce secteur en pleine croissance. Rien que pour l’année 2014, la compagnie a engrangé un chiffre d’affaires de 1,9 milliard de dollars. Sur la même année, elle comptait plus de 12 000 clients, membres de 20 pays différents.

Découvrez notre lead marketplace I.T

L’activité d’Altera repose sur la fabrication de circuits intégrés re-programmables après leur finalisation. Ainsi, Intel va créer la division Programmable Solution Group car la compagnie voit dans cette technologie deux possibilités. Cela lui permet d’améliorer les performances de ses processeurs. La première série de chipsets équipés sortira durant le premier trimestre 2016. L’autre mission de la division sera de développer des solutions Big Data et IoT Cloud.

Intel a le marché du data center en ligne de mire

Ce genre de circuits intégrés sont nécessaires pour le bon fonctionnement d’un data center. Le nombre de données à stocker, à analyser ne cesse de croître. Cette technologie permet d’accélérer le traitement. Selon Brian Krzanich, le CEO d’Intel, les FPGA, diminutif anglophone pour ces produits, intégreront près de 30 % des environnements Big Data d’ici à 2020. En combinant les efforts des deux entreprises, le marché adressable des data centers pourrait atteindre 37 milliards de dollars. Il faut dire que ce secteur a besoin de nouveaux équipements pour évoluer.

Il ne faut pas oublier que la concurrence est rude. IBM par exemple a dévoilé son centre de développement de l’IoT à Munich. La firme est en partenariat avec Xilinx, le concurrent direct d’Altera, pour améliorer le machine learning de ses produits. Qualcomm compte également tirer son épingle du jeu avec l’aide du même fabricant que Big Blue.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *