Accueil > Business > Industrie 4.0 > Le retour sur investissement, une gageure de l’IoT pour l’industrie
retour sur investissement iot

Le retour sur investissement, une gageure de l’IoT pour l’industrie

L’IoT pour le grand public prend une part importante, mais l’industrie a également besoin de ces technologies. Une étude réalisée par Blue Hill Research en septembre dernier tend à prouver qu’investir dans de tels outils permet un bon retour sur investissement.

Une étude menée par Blue Hill Research a mis en évidence les bienfaits des investissements dans l’IoT. Pour cela, sa recherche a porté sur une usine pétrolière et gazière, une municipalité et un fabricant de camions aux États-Unis. À travers ces trois exemples, elle a observé le comportement logistique et financier des entreprises et des services publics.

Retour sur investissement, deux exemples révélateurs de la force de l’IoT

étude blue hill research retour sur investissement

Blue Hill Research étudie tout d’abord une municipalité américaine qui a installé des capteurs pour observer sa consommation d’eau et celle de ses habitants. Les responsables de la ville ont posé des capteurs sur 66 000 robinets dont la consommation était auparavant mesurée et enregistrée manuellement. Le but est d’obtenir des mesures plus précises et finalement réduire les dépenses. D’après l’étude, l’installation de capteurs intelligents octroie cette réduction. Avec des données quasi-exactes et un gain de temps substantiel, la ville en question a économisé sur l’achat d’équipement et en heures payées.

Comme le montre le tableau ci-dessus, les détecteurs ont une durée de vie de 17 ans. La municipalité prévoit d’économiser au total 28 millions de dollars sur cette période. À noter qu’elle en a investi 18 millions. Ce sont donc 10 millions de dollars qu’elle compte gagner dans le processus.

De la même manière, la compagnie pétrolière s’est servie de l’IoT pour mesurer et gérer la production de ses 21 000 puits en y installant des capteurs. Elle a pu ainsi mettre en place une planification par jour et par semaine de son activité, tout en surveillant la température, la pression dans les zones d’exploitation. Les informations sont transmises aux équipes sur place pour effectuer les manipulations nécessaires. La détection des problèmes plus aisée diminue la perte de temps et entraîne un gain de productivité. La compagnie estime économiser 145 000 dollars sur les coûts de réparation chaque mois grâce aux données récoltées.

Dans les deux cas, le retour sur investissement semble bon, tout du moins pour la ville américaine. L’industriel du pétrole a investi 30 millions de dollars dans son système, et observe rapidement des économies. Pour autant, ce modèle ne peut s’appliquer à toutes les formes d’entreprises.  Pour adapter le système à son business, il y a donc d’autres facteurs à prendre en compte au moment de la mise en place d’une structure IoT.

L’analyse prescriptive : le meilleur de l’IoT ?

Blue Hill Research remarque qu’il ne suffit pas seulement d’installer des capteurs intelligents pour gagner en temps et en productivité. Ce qui joue réellement, c’est l’analyse des données. L’architecture mise en place dans le cadre des deux exemples précédents prévoit une observation des informations qui permet une réaction soit en temps réel, soit après coup.

Le dernier exemple pris par l’équipe statistique, un fabricant de camions qui pousse le concept un peu plus loin. Celui-ci n’a pas cherché à améliorer ses équipements, mais ses produits. Il a ainsi intégré un capteur performant qui repère les problèmes mécaniques, qui planifie les réparations et commande les pièces à changer. 100 000 camions ont été équipés de ce dispositif qui récolte plus de 10 000 types d’informations.

Ce système prend en compte le calendrier des livraisons des chauffeurs et adapte les démarches de réparations à suivre. Le fabricant de camions a opté pour une solution d’analyse prévisionnelle. Dans ce cadre, les données sont utilisées pour prévoir, planifier un problème plutôt que de l’observer après coup. Ici, le constructeur adapte l’IoT à son business plan pour lui faire gagner du temps et de l’argent. Mais pour prévoir un bon retour sur investissement, il doit également prévoir une gestion plus poussée de sa base de données.

Blue Hill Research conclue sur la nécessité d’adapter une solution IoT à son exploitation ou son commerce. En tout cas, ces exemples de réussites tendent à vérifier l’analyse d’une précédente étude menée par BI, qui prédit que le monde des affaires et les gouvernements profiteront en majorité des retours sur investissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend