Accueil > Business > Agriculture > Quand l’IoT sert à protéger les rhinocéros des braconniers
rhinoceros iot

Quand l’IoT sert à protéger les rhinocéros des braconniers

C’est IBM par le biais de Youtube qui a présenté ce cas d’usage mis en place en Afrique du Sud afin de protéger les rhinocéros des braconniers par le biais de l’IoT et du machine learning.

Ce n’est sûrement pas la vidéo la plus célèbre de la plateforme, mais la dernière publication de la chaîne Youtube d’IBM Watson IoT a presque autant de partages que de vues (1400 partages pour 1550 vues à l’heure où nous écrivons). Elle présente un cas d’usage très particulier de la plateforme : la surveillance des espèces animales en voie de disparition pour les protéger des chasseurs.

Intitulée “IBM Helps Protect Endangered African Rhinos with IoT Technology”, le sujet de la vidéo est littéralement comment IBM aide à protéger les Rhinocéros africains en danger à l’aide des technologies IoT.

L’action se passe en Afrique du Sud où ce projet est mis en place auprès de la réserve Welgevonden Game qui mêle protection des animaux et hôtellerie de luxe. Le CEO de ce lieu atypique explique que la réserve fait face aux braconniers qui veulent se procurer les défenses des Rhinocéros ou vendre la peau de certaines bêtes. “Ils sont souvent armés, nous avons dû faire la même chose, mais pour les combattre nous voulions des outils qu’ils n’ont pas”.

Les technologies IoT au service d’une réserve animalière

En plus de présenter un projet propre à susciter l’intérêt, la vidéo explique les technologies mises en place dans cette réserve. Certains animaux sont équipés de balises communiquant par le biais du réseau LoRa à des bornes équipées de panneaux solaires. Ces bornes servent à délimiter des zones de localisation des animaux. Les informations suivantes – la température, les données GPS, l’accélération et la vitesse – sont analysées en temps réel à l’aide de la plateforme IBM Watson IoT et envoyées à travers le réseau cellulaire 3G.

Concrètement, la plateforme permet de suivre les déplacements et de comprendre les changements de comportement des animaux entourant les rhinocéros à l’approche des braconniers afin d’intervenir au plus vite. Petrus Greyvenstein, architecte exécutif pour IBM, explique au magazine Quartz que les données doivent être collectées et analysées en moins de 400 millisecondes.

Les rhinocéros « surveillés » par des gazelles

135 Gazelles et Zèbres portent ces balises et ce n’est pas fini : les responsables de ce projet comptent étendre équipés plus d’animaux pour étendre la base de données et renforcer la qualité du machine learning.

Une gardienne de la réserve explique qu’elle se sert également de ce service développé conjointement avec IBM, l’université locale et son employeur pour prévoir les parcours des visiteurs.

Évidemment la protection des Rhinocéros reste une priorité pour cette structure. En 2016, les experts ont évalué qu’il restait moins de 30 000 animaux de cette espèce sur Terre. Selon Traffic, en 10 ans, ce sont 7200 spécimens qui ont été tués par les braconniers en Afrique du Sud.

A lire également

millions voitures connectees

Levée de fonds IoT : Des millions pour les voitures connectées et les robots

Cette semaine, nous laissons de côté notre traditionnelle sélection de startups du vendredi pour observer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *