in ,

Samsung et Stellantis vont bâtir une usine de batteries pour VE aux États-Unis

Batterie pour VE

Le constructeur automobile Stellantis et la succursale du géant sud-coréen Samsung SDI ont annoncé leur collaboration. Celle-ci a pour objectif la construction d’une usine de batteries pour VE (véhicules électriques). Le site sera construit à Kokomo, dans l’Indiana (Etats-Unis). Et devrait être opérationnel dès le premier trimestre 2025.

2,5 milliards de dollars, c’est le montant que Stellantis et Samsung SDI prévoient d’investir pour faire sortir de terre une usine de production de batteries lithium-ion pour véhicules électriques à Kokoma. Selon Carlos Tavares, cet investissement pourrait augmenter au fur et à mesure pour atteindre 3,1 milliards de dollars. Et cela, si la demande en véhicules électriques de la firme correspond bien à ses ambitions.

Pour rappel, les deux firmes avaient déjà annoncé en octobre 2021 avoir conclu un accord sur la création d’une coentreprise dédiée à la production de batterie pour VE. En revanche, elles n’avaient pas détaillé ni l’emplacement, ni le budget qu’elles comptaient y allouer. Cette annonce marque ainsi la conclusion d’un accord engageant définitif.

Cinq usines de batteries pour VE prévues

Afin de rester compétitif face aux grands constructeurs de véhicules électriques ayant présenté d’ambitieuses feuilles de route pour le futur de la mobilité, Stellantis avait annoncé l’an dernier vouloir investir jusqu’à 35 milliards d’euros d’ici 2025 dans son électrification à long terme et dans ses logiciels.

Cette collaboration avec Samsung SDI permet ainsi à l’entreprise née de la fusion de PSA et FCA d’avancer ses pions sur l’échiquier de l’électrification. D’ailleurs, cette annonce intervient après le rachat par Foxconn de l’ancienne usine de General Motors à Lordstown, dans l’Ohio. Notons que l’entreprise taïwanaise prévoit de construire des véhicules électriques. Notamment pour Fisker, le fabricant de camions électriques.

Au total,  Stellantis et Samsung SDI vont construire cinq gigafactories en Europe et aux Etats-Unis. Pour l’heure, la première usine de batterie pour VE sera implantée à Kokoma, dans l’Indiana. Cette nouvelle installation aura pour mission de produire des modules de batteries intégrant PRiMX, la technologie brevetée de Samsung. Elles seront destinés aux différents véhicules issus des usines d’assemblage de Stellantis en Amérique du Nord.

Pour la première année, l’usine de batteries pour VE devrait avoir une capacité de production annuelle de 23 gigawatt-heure (GWh).  Ensuite, pour suivre la hausse attendue de la demande en véhicules électriques de Stellantis, la capacité totale pourrait atteindre les 33 GWh les années suivantes. Notons que dans le cadre de sa stratégie Dare Forward 2030, l’entreprise espère atteindre 5 millions de ventes annuelles de véhicules électriques d’ici 2030.

A terme, l’usine de batterie pour VE devrait produire jusqu’à 40 GWh. Ce qui va permettre d’accélérer le tournant vers une énergie moins carbonée.

En parallèle, cette usine de batteries pour VE permettra de créer 1400 nouveaux emplois à Kokoma et ses environs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.