in ,

Sateliot va commercialiser des solutions IoT par satellite compatibles NB-IoT

Sateliot

Soucieux d’offrir aux objets connectés une couverture satellite en 5G, Sateliot vient de rejoindre l’IoT M2M Council (IMC). Et cela, en tant que Sustaining Members aux côtés de Blues Wireless, Digi International, Fibocom, iBasis, Ignion, KORE. Sans oublier Microsoft Azure IoT, MultiTech, Pelion, Quectel, Tata Communications, Telit, Vodafone et Astrocast.

Composé aujourd’hui d’une trentaine de Sustaining Members, l’IMC vient d’intégrer dans ses rangs Sateliot. L’opérateur de télécommunications espagnol a pour ambition de démocratiser sa nouvelle technologie. Celle-ci combine de manière transparente la connectivité par satellite en orbite terrestre basse (LEO) avec des réseaux cellulaires sous un protocole 5G standard. A l’instar du  NB-IoT.  Pour ce faire, Sateliot va lancer sur le marché une constellation de nanosatellites. Cette dernière va couvrir l’ensemble des besoins des solutions IoT.

A terme, le plus grand groupe commercial dédié au secteur mondial de l’IoT souhaite fournir une  connectivité mondiale omniprésente aux appareils 5G NB-IoT non modifiés.  Et cela pour une fraction du coût de la connectivité par satellite traditionnelle.

Zoom sur la solution proposée par Sateliot

De la taille d’un micro-onde standard, les satellites de la constellation Satellite vont se placer  en orbite. Et cela, à une distance d’environ 500 kilomètres de la Terre. Ces derniers serviront de station de base orbitales qui vont compléter les réseaux terrestres des opérateurs de communication mobile.

Cette solution va permettre au module RF NB-IoT de se connecter directement par satellite, sans avoir besoin de changer son matériel. Dans les faits, la constellation de nanosatellites de Sateliot va permettre une connectivité quasiment ininterrompue, même dans les zones non desservies. C’est en tout ce qu’affirme Gianluca Redolfi. Il s’agit du directeur général de Sateliot, qui va représenter la société au conseil d’administration de l’IMC.

Pour rappel, le premier satellite a été lancé en mars 2021. Grâce à son adhésion à l’IMC, Sateliot devrait pouvoir lancer une constellation plus large d’ici mi-2023. Notons que son programme EAP (Early Adopters Program) est toujours accessible et permet aux entreprises adhérentes d’accéder de manière précoce à la technologie dans les meilleures conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.