Accueil > Tech > Composants > Snapdragon 855 : Qualcomm aux portes de la 5G

Snapdragon 855 : Qualcomm aux portes de la 5G

Lors du Snapdragon Tech Summit, Qualcomm a présenté hier le Snapdragon 855. Étrangement, la firme n’a pas dévoilé la fiche technique de son nouveau flagship. Elle a préféré présenter ses efforts dans le lancement de la 5G.

Il y a tout de même un lien avec le System on a Chip. La puce ne sera pas que dotée d’intelligence artificielle (permettant des performances trois fois supérieures à son prédécesseur) et de traitement photo. Elle n’est pas seulement capable de faciliter la vision par ordinateur à partir des capteurs photo du smartphone. Le Snapdragon 855 équipera aussi les tout premiers smartphones 5G. Samsung et Verizon ont notamment annoncé un partenariat visant à commercialiser un appareil de ce type au premier semestre 2019.

Un SoC nécessaire à la commercialisation des smartphones 5G

snapdragon 855 antennes

Accompagné par Verizon, AT&T, EE, côté opérateur et Samsung, Ericsson côté équipement, Qualcomm souhaitait avant tout réaliser un état de l’art du déploiement de la 5G.

Christiano Amon, le président de Qualcomm, a noté la convergence des différents équipementiers et des gouvernements. Bien que la Corée du Sud et les États-Unis ont pris une avance significative, les technologies développées en Europe, en Australie ou encore en Chine faciliteront une hégémonie rapide de la 5G à l’horizon 2020.

Qualcomm participe pleinement à cet effort. Pour sa part, le fabricant du Snapdragon 855 travaille sur la diminution de la taille des puces et des antennes. En effet, les modules qui seront compatibles avec les normes plus anciennes (2G/3G/4G) sont plus imposants. Le défi, ne pas transformer nos smartphones en énormes talkies-walkies. En juillet dernier, il avait présenté l’antenne millimétrique QTM052. Cette dernière est 25 % plus petite que la précédente version et supporte les bandes de fréquence sous les 6GHz, entre autres. Le modem X50 sera lui aussi un atout pour la démocratisation de la 5G dans la téléphonie.

Si orchestrer le déploiement de la 5G tout en prenant en compte les volontés des différents acteurs impliqués n’est pas simple, Qualcomm se veut confiant sur la commercialisation des premiers smartphones 5G équipés du Snapdragon 855 au premier trimestre 2019.

Snapdragon 855 : l’arbre qui cache la forêt

snapdragon 855 forme

C’est une première étape nécessaire à la multiplication des cas d’usage de la 5G. L’objectif est de faciliter l’émergence de la smart city ou encore des applications de l’industrie 4.0.

Selon nos confrères de l’Usine Digitale, Qualcomm démontre l’efficacité de la connexion dans des domaines comme la réalité virtuelle et la réalité mixte. Pour l’instant, la 5G a besoin d’intermédiaire. La connectivité est convertie en WiFi afin de transmettre des informations, ici des flux vidéo en streaming. En revanche, les temps de latence et la rapidité de transmissions de données sont proches de ceux de la fibre optique.

Cependant, les technologies sont encore au développement. Le Snapdragon 855 n’est que la face visible de l’iceberg. Qualcomm et Nokia ont par exemple annoncé le test réussi de l’interopérabilité de la technologie Over The air avec la 5G dans les bandes 3,5 GHz et 28 GHz. L’objectif est de rendre cette technologie disponible dès le lancement dès le début de l’année 2019. Tesla l’utilise notamment pour mettre à jour à distance le firmware de ses voitures.

Credit photo : Qualcomm.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend