Accueil > Tech > Composants > Snapdragon Wear : une nouvelle puce dédiée aux bracelets connectés
snapdragon wear 1100 montres enfant

Snapdragon Wear : une nouvelle puce dédiée aux bracelets connectés

Le Computex, célèbre salon taïwanais consacré à l’électronique ne s’adresse pas seulement aux constructeurs informatiques et autres enthousiastes du « gaming » sur PC. Qualcomm vient d’annoncer la mise sur le marché prochainement de son processeur Snapdragon Wear 1100. 

Comme son nom l’indique, sa principale fonction est d’alimenter la puissance des wearables comme les montres connectées. Il faut dire que l’ancien chipset majoritairement utilisé par les constructeurs, le Snapdragon 400 commençait sérieusement à accuser son âge.

C’est le deuxième processeur de la gamme x000 présentée en février dernier par la firme avec la présentation du Snapdragon Wear 2100. La version 1100 est évidemment un peu moins puissante sans plus de précision de la part de la marque et accueille un modem 3G si besoin est.

Le Snapdragon Wear 1100 s’apprête parfaitement à la commercialisation de bracelets connectés ou tout autre objet qui aurait besoin d’intégrer une puce LTE. Qualcomm pense d’ores et déjà aux fabricants de wearables pour enfant. Moins gourmand que son aînée, la puce intègre un « power save mode » pour augmenter l’autonomie des objets connectés. Un critère très appréciable pour les utilisateurs.

Des capacités taillées pour l’IoT

Pour les développeurs, la gestion des applications développées par Linux est désormais assurée. L’utilisation de commande vocale est également plus facile à mettre en place. Pour la géolocalisation, Qualcomm intègre la technologie propriétaire de son crue iZat. Elle permet une meilleure géolocalisation en utilisant les flux des satellites issus de constellations multiples.

La commercialisation de ce modèle est d’ores et déjà effective et les expéditions ne seraient tarder. Des constructeurs comme InWatch, Webandz, et Ander Technologies ont déjà présenté des produits fonctionnant avec ce chipset. Une chose est sûre, Qualcomm veut asseoir sa position de leader sur le marché de la mobilité face à Intel. La course aux chipsets semble continuer de plus belle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend