in , ,

Sondage : 54 % de la population prête à vendre ses données aux compagnies IoT

sondage smartwatch intel

La sécurité des données, surtout quand elles sont privées, est une priorité pour un grand nombre de consommateurs. Pourtant 54 % des personnes interrogées dans le cadre d’un sondage orchestré par Intel Security seraient prêt à partager ces informations aux compagnies IoT en l’échange d’espèces sonnantes et trébuchantes.  

Avec les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, ou Snapchat, les utilisateurs livrent leurs données privées gratuitement. Dans un même temps, la population est de plus en plus sensible à la sauvegarde de leurs données. Pourtant, la confiance dans les compagnies et startups IoT semblent de mise selon ce sondage réalisé par le cabinet Vanson Bourne commandé par Intel Security qui indique que 54 % des 9 000 personnes interrogées partout dans le monde sont prêtes à leur vendre leurs données.

Autre indice, 70 % des sondés ne sont pas contre quelques avantages comme des coupons de réductions ou des offres sur des produits. Une tendance qui conviendrait aux entreprises puisqu’elles pourraient promouvoir des objets tout en récupérant des informations importantes pour concevoir des produits. 

La génération Y est encore plus sensible à ces arguments puisque 66 % d’entre eux sont prêt à vendre leurs informations personnelles, 44 % à recevoir des offres discount et 29 % à recevoir des coupons de réduction.

La sécurité avant la vie privée

Les sondés sont moins soucieux du partage de leur vie privée que de la sécurité de l’IoT. Si 77 % des personnes pensent que les objets connectés pour la maison seront aussi communs que les smartphones d’ici 2025, 66 % sont inquiets pour des questions de cybersécurité concernant la smart home.

C’est d’autant plus vrai que d’une manière générale, 92 % des répondants sont inquiets par  la malveillance des cybercriminelles enclins à voler des données sensibles et personnelles.

 En ce sens, 89 % d’entre eux pensent qu’un système de sécurité unique serait plus facile d’utilisation qu’un ensemble de couches de mot de passe et de protocoles divers. 

Le rapport accompagnant l’étude met en évidence la difficulté pour l’instant à établir un standard de sécurité et des méthodes d’identification simples pour les utilisateurs comme un lecteur d’empreintes, un scanner rétinien ou la reconnaissance vocale.

Les 9 000 personnes qui ont répondu à ce sondage en France, aux États-Unis, au Brésil, au Canada, au Royaume-Uni, etc. indiquent l’importance grandissante de l’IoT dans leur vie. Ils espèrent par ailleurs pouvoir faire des économies d’énergie avec ces objets. Cependant, il faudra tout d’abord les rassurer sur la sécurité des produits.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.