Samsung système d'exploitation

Samsung développe son propre système d’exploitation IoT

Il y  a peu, Samsung a présenté sa nouvelle gamme de modules ARTIK, la firme coréenne prépare maintenant un système d’exploitation destiné aux développements de ces technologies émergentes. 

Samsung prépare en ce moment même son propre système d’exploitation dédié à l’Internet des Objets. Pour l’instant, sans titre, le projet a pour but de créer des applications et des services, principalement en direction de la domotique.

Il pourra alimenter des services sans le besoin d’intervention humaine. Le site Web américain PC World évoque la possibilité de déclencher l’éclairage et d’ouvrir la porte quand le propriétaire d’une maison est sur le pas de sa porte.


Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud


La firme vise une cible plus large avec des possibles applications pour les wearables, l’industrie et tout autre domaine où l’IoT apporte une plus valu digne d’intérêt.

Créer un écosystème complet

Pour cela, le constructeur n’applique pas le format propriétaire comme avec son OS Tizen. Si cette plateforme reprend une partie du code de ce système d’exploitation, elle sera au final open source. Le but, favoriser une large adoption auprès des développeurs et des startups.

Cela permettra une plus grande interopérabilité entre les appareils, une tendance déjà observée dans la mise en oeuvre de la gamme Smarthings, compatible avec des objets connectés d’autres marques. Surtout, la marque coréenne veut éviter la fragmentation, gros défaut des systèmes d’exploitation des smartphones Android.

Une compatibilité avec sa plateforme Cloud SAMI semble envisagée pour enrichir ce système de fonctionnalités de sécurité, d’analyse de données et d’autres services intelligents.

Samsung garde toutefois des informations sous le coude pour sa prochaine conférence ayant lieu à San Francisco au cours du mois prochain. Qu’on se le dise, après avoir largement conquis le marché du smartphone, Samsung se prépare sérieusement à s’imposer sur le marché de l’IoT.

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *