Accueil > Tech > Composants > Taxis volants : Bosch conçoit un boîtier pour faciliter leur automatisation
bosch taxis volants

Taxis volants : Bosch conçoit un boîtier pour faciliter leur automatisation

Bosch a présenté hier un boîtier pour faciliter l’automatisation des taxis volants. L’objectif, réduire les coûts au maximum.

Les taxis volants et autres drones autonomes passionnent les entreprises comme Boeing, Airbus, Lilium ou Uber. Ils développent déjà des projets en ce sens. Selon The Boston Consulting, l’on comptabilisera 1 milliard de vols de ces engins en 2030. Roland Berger estime qu’il y aura 3000 taxis volants dans 5 ans, plus de 12 000 en 2030 et pas moins de 100 000 en 2050.

Bosch, fier de son statut d’équipementier, veut leur faciliter l’accomplissement de ces prédictions. Le fabricant allemand a annoncé qu’il est en train de concevoir un boîtier plug and play contenant plusieurs capteurs qui adapte les technologies autonomes à ces engins.

Un boîtier qui s’adapte à tout type de concept

Le spécialiste de l’automobile le présente comme une unité de contrôle universelle. Il intègre plusieurs douzaines de systèmes microélectromécaniques (MEMS). Ces composants permettent d’installer le boîtier dans n’importe quel taxi volant. Il embarque notamment un accéléromètre et un capteur de taux de lacet pour mesurer les mouvements et les angles d’attaque de l’aéronef.

Un capteur de champs magnétiques analyse le cap du véhicule, tandis que les pressiomètres calculent l’altitude et la vitesse du véhicule en fonction de la pression barométrique.

Un tel dispositif associé à un taxi volant semble valoir cher. Selon Bosch, les équipements de ce type coûtent habituellement “plusieurs centaines de milliers d’euros”. Le fabricant allemand affirme qu’il proposera son boîtier “à une fraction de ce coût”.

Très compact, il contient les mêmes composants utilisés dans les systèmes de conduite autonome, les ESP (contrôle de trajectoire) et les protections pour enfants. C’est ce qui explique selon Bosch la compétitivité de ce produit.

Réduire le coût de conception des taxis volants

Le fabricant estime qu’un taxi volant coûtera environ 500 000 euros. À titre de comparaison, un hélicoptère d’occasion de 5 places avec 2500 heures de vol et 20 ans d’utilisation se trouve aux alentours des 850 000 euros.

D’après le communiqué de presse, la firme allemande “est en contact avec un large éventail d’acteurs dans ce domaine, des fabricants de taxis aériens aux startups qui cherchent à construire des véhicules aériens et à fournir des services de partage”.

« Grâce à notre solution Bosch, nous visons à rendre l’aviation civile avec des taxis volants abordables pour un large éventail de fournisseurs« , assure Marcus Parentis, responsable de ce projet chez l’équipementier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend