Accueil > Ecosystème IoT > Evénement > CES > CES 2019 : Uber présente un taxi volant hybride et autonome
uber taxi volant

CES 2019 : Uber présente un taxi volant hybride et autonome

Lors du CES 2019, Uber a présenté un prototype de taxi volant. Sa conception a été confiée au fabricant Bell Helicopter.

Le taxi volant est devenu la coqueluche des services de VTC. Au CES 2019, c’est Uber qui a présenté un prototype de taxi volant capable d’éviter le trafic urbain en le survolant.

Un taxi volant autonome de Bell Helicopter

Ce drone autonome doté de six hélices arbore un design futuriste. L’engin qui décolle et atterrit à la verticale est capable d’accueillir jusqu’à cinq passagers. De plus, il peut porter un poids total maximum de 272 kilogrammes. Il vole à une vitesse comprise entre 240 et 320 km/h à une hauteur de 300 à 600 mètres d’altitude.

Électrique et doté d’une turbine à gaz , ce taxi volant dispose d’une autonomie théorique de 96 kilomètres (600kWe). Pour information, les hélicoptères les plus performants parcourent environ 500 kilomètres de distance.

La puissance de l’engin est pour l’instant théorique. Les premiers tests effectués portaient sur un engin d’une puissance de 100kWe doté de quatre hélices.

Les premiers essais d’Uber Air prévus en 2020

Le taxi volant n’est pas une création d’Uber. La conception de l’engin nommé Nexus Bell a été confiée à Bell Helicopter. Cette filiale de Textron est spécialisée dans ce type d’engin depuis 1935. Elle-même a fait appel à des partenaires comme Safran pour le système de propulsion hybride, Thales pour l’ordinateur de contrôle de vol, EPS pour le système de batterie et Garmin pour les systèmes avioniques et l’ordinateur de gestion de véhicule.

Bell avait déjà présenté l’habitacle de l’appareil au CES 2018. Le prototype est aujourd’hui visuellement complet.

Pour le reste, Uber prévoit que le drone à taille humaine soit autonome. En revanche au lancement du service Uber Air, un pilote sera présent à bord de l’engin. Il faudra cependant attendre au moins 2023 pour le lancement du service. Les premiers tests grandeur nature sont prévus pour l’année prochaine à Dallas et Dubai. Rappelons que Rolls-Royce veut également commercialiser un engin similaire capable de voler à 400 km/h pendant 800 kilomètres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend