in

Technologie du registre distribué : tout savoir sur ce système numérique

La technologie du registre distribué (DLT) est une innovation fondamentale et une composante clé de la société du futur. Elle promet de remodeler de nombreux domaines de la communauté actuelle.

La technologie du grand livre distribué influence presque tous les aspects de la société. Elle se présente comme une alternative aux monopoles des différentes plateformes. En effet, les bases de données partagées entre plusieurs sites, régions ou participants permettent de créer un marché numérique mondial du commerce. Ce type d’architecture révolutionne la gestion des documents, en transformant de façon radicale la collecte et la transmission des données.

Qu’est-ce que la technologie du registre distribué ?

La technologie du registre distribué correspond à une base de données contenant toutes les données du réseau. Elle peut être décrite comme un registre de tous les contrats ou transactions maintenus sous une forme décentralisée entre différents emplacements et différentes personnes. Elle élimine ainsi la nécessité pour une autorité centrale de contrôler la manipulation, d’autoriser ou valider les transactions.

Toutes les informations du grand livre sont stockées de manière sécurisée et précise à l’aide de la cryptographie. Elles sont consultables grâce aux signatures cryptographiques. Une fois les données stockées, elles deviennent une base de données immuable, régie par les règles du réseau. Grâce à leur répartition sur de nombreux ordinateurs, ces informations deviennent plus difficiles à corriger et à hacker, ajoutant ainsi de la sécurité au modèle.

Le livre distribué contraste avec le registre centralisé que la plupart des entreprises utilisent actuellement. Ce dernier est plus sujet aux cyberattaques et à la fraude, car il a un point de défaillance unique. Les registres distribués sous-jacents sont la même technologie que celle utilisée par la blockchain, qui est la technologie utilisée par Bitcoin. 

pcloud

Origines de cette technologie

La technologie du registre distribué a été au centre des transactions économiques depuis l’Antiquité. Elle a pour but d’enregistrer les contrats, les paiements, les transactions d’achat-vente, ou le déplacement d’actifs ou de propriétés. Le voyage de cette technologie a commencé par l’enregistrement sur des tablettes d’argile ou du papyrus. Ensuite, elle a fait un grand saut avec l’invention du papier.

Au cours des deux dernières décennies, les ordinateurs ont fourni le processus de tenue et de maintenance du grand livre avec une grande commodité et rapidité. Aujourd’hui, avec les systèmes de pointe, les informations stockées évoluent vers des cryptographiques plus sécurisées rapides et décentralisées. Ainsi, les entreprises peuvent tirer parti de cette technologie sous de nombreuses formes.

Quels sont les types de technologie du registre distribué ?

Il existe deux catégories générales de registres distribués, dont les variantes avec et sans autorisation.

Le grand livre distribué autorisé implique l’exigence d’une autorisation pour les nœuds des entités centrales. Ce procédé permet d’accéder au réseau et apporter des modifications dans le grand livre. Les contrôles d’accès dans un registre distribué autorisé incluent généralement la vérification d’identité.

D’un autre côté, dans le cas des registres distribués sans autorisation, chaque nœud du réseau contient une copie complète et mise à jour de l’ensemble du registre. Tous les ajouts locaux proposés par les participants sont communiqués à tous les nœuds du réseau.

Dans l’une ou l’autre des catégories, les nœuds sont collectivement responsables de la validation de la modification via un mécanisme de consensus basé sur un algorithme prédéfini.

La technologie de grand livre distribué hybride

Le DLT hybride est un autre type de registre qui combine à la fois des réseaux sans autorisation et avec autorisation et offre un réseau qui profite des deux.

Après le processus de validation, le nouvel ajout à tous les registres respectifs peut aider à assurer la cohérence des données sur l’ensemble du réseau. Compte tenu de la flexibilité de ce système, de nombreux projets optent pour des implémentations de variantes de DLT.

Les différents types de grands livres distribués disponibles incluent la blockchain elle-même, le Hashgraph, la DAG, l’Holochain ainsi que le Tempo (Radix).

Utilisation de la technologie du grand livre distribué

La technologie du grand livre distribué peut révolutionner le mode de fonctionnement des gouvernements, des institutions et des entreprises. Elle peut aider les gouvernements dans la collecte des impôts, l’émission de passeports, l’octroi de licences ainsi que dans les procédures de vote.

Cette technologie séduit actuellement plusieurs secteurs, y compris :

  • les chaînes d’approvisionnement de divers produits
  • la musique et le divertissement
  • la finance
  • les ouvrages d’art

Bien que ce système présente de nombreux avantages, il se trouve encore à ses débuts et fait encore l’objet d’étude pour l’adopter de la meilleure façon possible.

Quelle est la différence entre la technologie du registre distribué et la blockchain ?

La blockchain et la technologie du grand livre distribué sont souvent utilisées comme synonymes. Or, ces deux technologies sont très différentes.

En effet, la blockchain constitue un exemple de technologie de registre distribué. Elle exploite la cryptographie, ce qui la rend difficile à manipuler. Il s’agit d’un grand livre distribué immuable servant à enregistrer les transactions, à transférer la propriété et à suivre les actifs. 

La blockchain assure la sécurité, la transparence et la confiance dans divers types de transactions impliquant des actifs numériques. Dans ce contexte, les données sont organisées et stockées dans des packages appelés blocs enchaînés. Ces derniers ne peuvent pas être modifiés, car la technologie blockchain ne permet que l’ajout de plus de blocs de données.

En revanche, toutes les technologies de grands livres distribués ne reposent pas nécessairement sur des blockchains. Cependant, elles se basent sur la validation cryptographique. Aussi, elle impose des restrictions sur son accès, son utilisation et les personnes autorisées à être un nœud. En outre, elle se sert d’une signature cryptographique pour horodater automatiquement une nouvelle entrée.

Importance de la technologie du registre distribué

Le technologie de grand livre distribué a le potentiel d’accélérer les transactions. En fait, elle supprime le besoin d’une autorité centrale ou d’un intermédiaire. De même, les grands livres distribués ont le potentiel de réduire les coûts des transactions. Elle est aussi beaucoup plus sécurisée. Chaque nœud du réseau détient des enregistrements, créant ainsi un système plus difficile à manipuler ou à attaquer avec succès.

Beaucoup d’utilisateurs considèrent cette technologie comme un moyen plus transparent de gérer les enregistrements. De plus, les informations partagées et observées sur un réseau rendent plus improbable la réussite d’une cyberattaque.  

Avantages de ce système numérique

La technologie du grand livre distribué offre à la fois des fonctionnalités publiques et privées. La majorité de l’intérêt initial pour la technologie du registre distribué concerne son usage dans les transactions financières. Ce phénomène se justifie par le fait que la crypto-monnaie bitcoin a été utilisée dans le monde entier.

D’ailleurs, les banques et autres institutions financières sont également devenues des innovateurs précoces dans ce domaine. Cependant, les partisans du DLT affirment que les registres numériques peuvent être utilisés dans plusieurs domaines. Notamment dans les relations gouvernementales, commerciales ainsi que les transactions financières. 

Ces registres numériques permettent de traiter et d’exécuter des documents juridiques et d’autres échanges similaires.

Les particuliers ont aussi la possibilité de faire appel à cette technologie pour conserver et mieux contrôler les informations personnelles. Grâce à ce système avancé, ils peuvent partager de manière sélective des éléments de ces dossiers en cas de besoin. Ces cas pratiques comprennent les dossiers médicaux individuels et les chaînes d’approvisionnement des entreprises.

En outre, ces registres numériques contribuent à un meilleur suivi des droits de propriété intellectuelle et de la propriété des œuvres d’art.

Les défis de la technologie du grand livre distribué

La perception des fonctionnalités de la technologie du registre distribué, au-delà de la blockchain, est désormais plus claire. Cependant, il est également essentiel de penser aux défis de la DLT pour anticiper l’avenir de son adoption. 

L’un des principaux obstacles liés à cette technologie réside dans le manque de clarté de la réglementation. La faiblesse de l’infrastructure réglementaire pour les DLT présente des risques de compromettre les droits des utilisateurs sur le réseau.

Le second inconvénient notable de la DLT concerne le manque de preuves solides de son impact mondial. Sa mise en œuvre à l’échelle mondiale reste théorique et, en cas d’absence de preuves concrètes de son impact global, son adoption reste incertaine. 

Un autre défi majeur que la DLT doit surmonter se rapporte à son niveau de développement encore relativement faible. Outre la blockchain, les autres variantes sont encore en cours d’évolution et présentent leurs propres défauts. Le défi le plus redoutable concerne la recherche d’un équilibre entre la sécurité, la confidentialité et la transparence des données

Un avenir meilleur pour cette technologie

La technologie des grands livres distribués (DLT) n’en est peut-être qu’à ses débuts avant de pouvoir être pleinement appliquée aux services financiers. Aussi, les défis liés à la technologie et à la conformité doivent être abordés et résolus en premier lieu. 

Cependant, la tendance croissante laisse penser que les applications DLT dans le secteur financier vont s’accélérer. Elles seront exploitées à grande échelle dans les domaines nécessitant une intervention manuelle et une plus grande automatisation pour accroître l’efficacité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *