toyota uber partenariat

Toyota entre en partenariat avec Uber et lui verse 500 millions de dollars

Ce mardi 28 août Toyota a annoncé un investissement de 500 millions de dollars auprès d’Uber. Le spécialiste du VTC. va également des technologies de conduite autonome avec le constructeur japonais.

Plus qu’un investissement Toyota a annoncé ce mardi 28 août un partenariat avec Uber. Le constructeur automobile japonais va investir 500 millions de dollars dans la société de VTC et va combiner les technologies de conduite autonome. Uber est maintenant valorisé à 72 milliards de dollars selon The Wall Street Journal.

Toyota prépare son avenir sur le marché de la voiture autonome

Selon les accords de ce partenariat, le minivan Toyota Sienna sera équipée de la technologie de conduite autonome d’Uber mixée à sa propre plateforme. Une centaine de modèles de ce minivan sera dans un premier temps déployée lors d’une phase de tests.

Selon TechCrunch, le partenariat engage un troisième acteur encore inconnu qui aura la charge de gérer la flotte de voitures autonomes. Celle-ci sera déployée en mode pilote par Uber en 2021.

Évidemment, la sécurité des passagers est au cœur des préoccupations des deux acteurs. Le constructeur japonais qui avait longuement détaillé sa vision de la voiture autonome s’engage finalement avec une entreprise controversée. En effet, l’accident mortel de mars 2018 a largement impacté le programme de conduite autonome d’Uber. Stoppée pendant trois mois, cette activité a récemment repris avec une sécurité renforcée. Le pilotage des véhicules se fait uniquement en mode manuel. En revanche, la firme a fait une croix sur ses projets de camions autonomes. Selon The Information, le programme aurait coûté très cher sans rapporter un sou.

Un rapprochement bénéfique pour Uber

Toyota qui a mis du temps à esquisser sa stratégie au regard de la voiture autonome. Il se doit de rapidement s’organiser afin de ne pas prendre de retard sur ses concurrents. L’expert Hans Greimel interrogé par l’AFP affirme que le constructeur n’est pas le dernier du peloton. Il dispose en effet d’une expertise confirmée en robotique. Selon Le Monde, le constructeur japonais a également prévu une réorganisation de sa chaîne de fournisseurs. Il a mis en place une coentreprise en s’associant avec Aisin, Denso et Seiki.

Les 500 millions de dollars versés à Uber sont une bulle de respiration pour une entreprise dont le résultat net en 2016 était de – 2,8 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *