Un modèle de Ford Fusion Hybrid autonome

Voiture autonome : Ford s’invite dans la course

Dernière entreprise automobile en date à avoir reçu l’autorisation pour tester son prototype, le vénérable constructeur américain lancera la Ford Fusion Hybrid sur les routes californiennes l’année prochaine.

Après BMW, Honda, Mercedes, Nissan, Tesla, Volkswagen, Google, et plus récemment Samsung et Baidu, Ford rejoint donc les rangs des entreprises qui se livrent déjà une bataille acharnée pour perfectionner leurs modèles respectifs et conquérir le marché embryonnaire, mais particulièrement attractif, de la voiture autonome.

Ford Fusion Hybrid : la voiture autonome vue par Ford

Conçue dans le centre d’innovation et de recherche de Ford à Palo Alto, en Californie, par près d’une centaine d’ingénieurs, la Ford Fusion Hybrid version autonome s’appuiera sur un système de capteurs infrarouges pour identifier les obstacles et le tracé des routes. De type LiDAR (Light Detection And Ranging), ces capteurs sont capables d’analyser près de 2,5 millions de fois l’environnement proche du véhicule pour assurer une reconnaissance et un balayage précis de la route.

Découvrez notre lead marketplace I.T

Capteurs infrarouges de la Ford Fusion Hybrid
Les capteurs infrarouges de la Ford Fusion Hybrid.

Pierre angulaire du projet Smart Mobility du constructeur américain, l’ajustement technologique de la Ford Fusion Hybrid se fera également par le biais d’une étroite collaboration avec les universités américaines de Californie, véritable berceau de la technologie moderne, et celle du Michigan. En charge de la gestion et du traitement des données qui seront issues de la collecte quotidienne effectuée par le véhicule, celles-ci seront même rejointes par la prestigieuse université de Stanford en  2016.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *