in

Voyage spatial : SpaceX vs Blue Origin vs Virgin Galactic

Jeff Bezos, Elon Musk et Richard Branson ont tous des projets dédiés au Voyage spatial. Chaque milliardaire a sa propre vision de l’avenir de l’humanité dans l’espace.

Après des années d’attente, le voyage spatial est enfin arrivé. Des entreprises pionnières comme Virgin Galactic, Blue Origin et SpaceX sont sur le point de transformer pour la première fois des clients payants en astronautes. Cependant, ils ont chacun leur modèle commercial et leurs propres plans pour un avenir spatial. Découvrez comment ils essaient d’accomplir leur mission et quels sont les résultats de leurs initiatives aujourd’hui.

SpaceX : le pionnier du voyage spatial

Elon Musk a créé SpaceX dans le courant de 2002, bien avant qu’il devienne PDG de Tesla. SpaceX a été conçue pour réaliser des fusées pouvant être réutilisées dans le but de réduire les frais d’envoi et de retour des passagers dans l’espace.

pcloud

SpaceX est une société installée en Californie dont le siège social se trouve à Hawthorne. Au cours des deux dernières décennies, elle a passé la majeure partie de son temps à essayer d’atteindre cet objectif. Elle a accompli de grands progrès en effectuant plusieurs vols pour le compte des entreprises et des autorités. 

SpaceX Voyage spatial

SpaceX devient la première société privée à faire voyager des passagers à bord de la navette spatiale ISS en 2020. 

Les missions de SpaceX 

De même, SpaceX met au point un réseau Internet à très haut débit constitué de plusieurs satellites, dénommé Starlink. Cette technologie permet de fournir un accès à l’internet à grande vitesse dans des régions reculées et rurales. SpaceX a déclaré avoir enregistré des centaines de milliers de réservations

Musk a la conviction que le futur de l’humanité repose sur la possibilité de parvenir à coloniser la planète Mars. En 2020, il a indiqué sa volonté de fonder au plus tard en 2050 une ville peuplée d’un million d’habitants sur Mars. Pour y parvenir, ces pionniers se serviront du vaisseau SpaceX Starship, une énorme fusée conçue pour le voyage spatial.

Blue Origin : spécialiste du secteur aérospatiale 

La fascination de Jeff Bezos, milliardaire d’Amazon, pour le voyage spatial remonte à plusieurs décennies. Pour satisfaire ses désirs obsessionnels, il a créé Blue Origin. Bezos vise à rendre l’exploration spatiale moins chère en utilisant des propulseurs d’appoint recyclables pour les prochains lancements. 

Cette entreprise implantée à Kent a opéré en toute discrétion depuis 2003. La société a testé pendant plusieurs années une navette suborbitale portant le nom de New Shepard. Cette dernière a pour but de transporter des passagers à prix réduit à bord d’une capsule vers les confins du monde. L’idée est qu’à bord d’un vol Blue Origin, les touristes de l’espace vont pouvoir observer le paysage terrestre grâce à de larges fenêtres. De plus, les touristes spatiaux ont la possibilité de vivre une expérience d’apesanteur de quelques minutes.

Le premier voyage spatial avec équipage

blue-origin Voyage Spatial

Blue Origin fait son premier vol avec équipage à bord du New Shepard en juillet 2021. Ce dernier a transporté Bezos, son frère Mark, le légendaire aviateur Wally Funk et Oliver Daemen, un étudiant de 18 ans, à plus de 106 km d’altitude. 

De plus, la compagnie élabore une plus grande navette connue sous le nom de New Glenn. En 2019, Bezos a annoncé les plans de développement pour un module d’atterrissage lunaire baptisé Blue Moon. Les responsables de l’entreprise estiment que ce véhicule destiné au voyage spatial devrait être opérationnel à partir de l’année 2024. Il contribuera à assurer la présence permanente de l’homme sur la Lune

En 2021, quand Bezos a fait connaître à ses collaborateurs sa volonté de démissionner de ses fonctions de PDG d’Amazon, il leur a dit qu’il comptait investir davantage sur Blue Origin. 

Virgin Galactic : la première compagnie spatiale commerciale au monde

La mission spatiale de Richard Branson se distingue de celle de SpaceX et de Blue Origin sur plusieurs aspects essentiels. En effet, Virgin Galactic privilégie les activités suborbitales au lieu de faire voyager des individus et de transporter des objets utiles en orbite. Sa méthode pour expédier des engins spatiaux au-delà de la surface de la Terre diffère considérablement.

Virgin Galactic a pour sa part renoncé au lancement direct de fusées depuis la terre à la différence de ses homologues. En revanche, il est prévu que ses navettes spatiales à double réacteur WhiteKnightTwo se déplacent jusqu’à une altitude de 15 km pour un voyage réussi. Ensuite, la fusée et son moteur se séparent pour rester en vol stationnaire durant une courte période avant de fonctionner.

Début juillet, l’entreprise a effectué son premier vol habité aux confins de l’espace. Son fondateur et d’autres personnes ont volé à plus de 80 km dans le ciel. La compagnie Virgin Galactic envisageait d’emmener des passagers à son bord cette année, mais ce projet a été repoussé pour l’année à venir. 600 billets ont été vendus au prix de 200 000 à 250 000 dollars chacun.

Comment se déroule le voyage spatial ?

Au moment où la navette spatiale atteint une altitude optimale, les hôtes ont la possibilité de quitter leur place. Puis, ils peuvent flotter quelques minutes dans une cabine luxueuse pour admirer la planète ou bien encore observer l’espace. En outre, Virgin a prévu de réaliser certains vols destinés aux chercheurs. Après son retour sur Terre, le vaisseau se rendra sur le site de Virgin à Mexico pour atterrir.

Les navettes de Virgin sont des appareils réutilisables, excepté leur combustible. Ainsi, l’entreprise souhaite faire en sorte que le voyage spatial devienne plus abordable et plus écologique.

Par ailleurs, Virgin a révélé en mars dernier le VSS Imagine. Il s’agit du tout premier véhicule SpaceShip III de nouvelle génération. Auparavant, la société a construit et piloté deux navires SpaceShipTwo.

Tourisme suborbital

Il y a deux sociétés en compétition dans le domaine du tourisme suborbital : Virgin Galactic et Blue Origin. Les systèmes des deux sociétés sont propulsés par des fusées et capables de transporter jusqu’à six passagers sur un vol, mais c’est là que s’arrêtent les similitudes.

Virgin Galactic

Le vaisseau spatial SpaceShipTwo de Virgin Galactic a deux pilotes en plus des passagers. Il est amarré sous un avion porteur à réaction connu sous le nom de WhiteKnightTwo. 

Avec le vaisseau spatial attaché, l’avion porteur décolle d’une piste et monte à une altitude de plus de 12 km. Ensuite, le vaisseau spatial est largué, tombant brièvement en chute libre avant de déclencher son moteur de fusée et de monter à une altitude d’environ 89 km. 

À ce jour, Virgin Galactic a transporté cinq personnes dans l’espace lors de deux vols d’essai. Tous les cinq sont des employés de l’entreprise, avec quatre pilotes et Beth Moses, entraîneur en chef des astronautes.

Virgin Galactic a déclaré que les passagers passeront trois jours à s’entraîner avant le voyage spatial, tandis que Blue Origin s’attend à ce que ses passagers ne s’entraînent qu’une journée. La société a vendu environ des billets à environ 600 passagers à un prix compris entre 200 à 250 000 dollars chacun. 

Blue Origin

La fusée plus traditionnelle de Blue Origin, New Shepard, est lancée avec une capsule en forme de dôme à son sommet. Cette dernière se sépare ensuite du vaisseau en fin du voyage spatial avant d’atteindre une altitude de plus de 100 km. 

Là, la capsule flotte pendant quelques minutes en microgravité avant de revenir sur Terre, ralentie par un système de parachute pour atterrir.

Mais contrairement aux fusées classiques, le propulseur de New Shepard revient lui aussi sur Terre séparément. L’entreprise utilise les propulseurs pour ses futurs lancements. Blue Origin, quant à elle, n’a pas encore transporté de passagers à bord de New Shepard, bien qu’elle ait effectué 12 missions ces dernières années. Le PDG de la société a déclaré que le vaisseau spatial devra effectuer trois ou quatre vols d’essai supplémentaires avant de pouvoir transporter des passagers.

Blue Origin a déclaré que le prix de ses billets n’a pas encore été déterminé, mais que les tarifs seront semblables à ceux de ses concurrents. 

Tourisme orbital

Contrairement au suborbital, les missions orbitales atteignent une altitude de plus de 400 km. Ils passent des jours voire plus d’une semaine dans l’espace. À ce jour, le tourisme spatial orbital s’est largement limité à quelques vols vers la Station spatiale internationale utilisant le vaisseau spatial russe Soyouz.

Mais SpaceX, avec sa fusée Falcon 9 et sa capsule Crew Dragon, est maintenant entré dans l’arène du tourisme orbital. La société a lancé et renvoyé deux astronautes de la NASA avec son vaisseau spatial pour la première fois. Ce vol d’essai a fait de SpaceX la première entreprise privée à envoyer des individus en orbite.

Le système de lancement de SpaceX

 

Doté d’une fusée plus puissante et d’une capsule plus grande, Crew Dragon est conçu pour accueillir jusqu’à sept passagers. Lancé depuis le Kennedy Space Center de la NASA en Floride, il faut plusieurs heures au vaisseau spatial pour atteindre l’ISS ou son orbite prévue. 

Les astronautes de la NASA lors de la récente mission Demo-2 ont décrit la conduite dans la capsule de SpaceX comme « un peu plus fluide » que les navettes spatiales du passé. Même avant le lancement de la Demo-2, SpaceX avait déjà signé deux accords distincts avec des entreprises cherchant à transporter des passagers payants privés dans l’espace. 

Alors que les astronautes de la NASA passent des mois à l’ISS, les missions privées ne dureront qu’une dizaine de jours au maximum. Bien que la valeur des contrats actuels reste confidentielle, il en ressort que le vol de Crew Dragon ne coûtera probablement qu’environ 50 millions de dollars par passager.

Courtiers et services orbitaux

Outre les entreprises spécialisées dans la construction de fusées et de vaisseaux spatiaux, certaines aident à trouver des passagers intéressés. Ensuite, elles les préparent pour le lancement. Space Adventures et Axiom Space proposent chacune une variante des services de tourisme spatial orbital. Ces entreprises ne construisent ni ne lancent de vaisseaux spatiaux en orbite.

Au cours des deux dernières décennies, la société américaine Space Adventures a transporté sept touristes à bord de vaisseaux spatiaux russes. Pour un coût de plus de 20 millions de dollars par individu, les clients privés ont généralement passé plus d’une semaine à bord de l’ISS. 

Plus récemment, elle a signé l’un des deux accords annoncés avec SpaceX. À l’aide d’une capsule Crew Dragon, la société prévoit d’organiser un voyage spatial pour quatre touristes. Cela signifie qu’ils ne s’arrêteront pas à l’ISS, mais tourneront plutôt en orbite autour de la Terre pendant cinq jours avant de revenir. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *