Accueil > Business > Mode et accessoire > Xiaomi Mi Band 3 : le bracelet connecté qui vient bouleverser le marché
xiaomi mi band 3 france bracelet

Xiaomi Mi Band 3 : le bracelet connecté qui vient bouleverser le marché

Dans la catégorie rapport qualité – prix défiant toute concurrence, le constructeur chinois Xiaomi se pose en grand champion. Lors d’une conférence de presse se déroulant à Milan, ce dernier a présenté le Xiaomi Mi Band 3, un bracelet connecté sportif maintenant disponible sur le marché européen.

Ce produit compte le nombre de pas, surveille la fréquence cardiaque, la qualité du sommeil, fournit des alertes en cas d’inactivité, permet de gérer les appels, et de recevoir les notifications des réseaux sociaux. Le Xiaomi Mi Band 3 a également la capacité de déverrouiller automatiquement son smartphone sans mot de passe et étanche jusqu’à 50 mètres sous l’eau. Jusque là rien de très surprenant.

Xiaomi Mi Band 3 : un bracelet connecté sportif à moins de 30 euros

Sauf que ce bracelet connecté aux fonctionnalités somme toute avancées est vendu 29,99 euros. Alors même que ce produit dispose d’un écran tactile Oled. Seule contrepartie, on doit se contenter d’un affichage en noir et blanc. Compatible Android et iPhone ce produit ne dispose pas de fonctionnalités sportives avancées, mais fournit en théorie une autonomie de près de 20 jours.

Autant vous dire qu’un bracelet connecté vendu trois fois plus cher ne dispose qu’une autonomie d’à peine sept jours. Clairement, le Xiaomi Mi Band 3 est un produit conçu pour concurrencer la gamme de bracelets connectés Fitbit. Alors qu’ils sont dotés des mêmes capacités les Fitbit Alta et Alta HR sont vendus entre 69,99 et 149,99 euros.

Fitbit a-t-il des cheveux blancs à se faire en Europe ?

Il faut dire que la version précédente du Xiaomi Mi Band 3 avait permis au constructeur chinois de se hisser à la deuxième place du marché des wearables en 2017, avec 15 % de parts de marché selon IDC. Dans un contexte de baisse du marché en Europe de l’Ouest (6,3 % au deuxième trimestre toujours selon IDC), vendre des bracelets connectés à bas prix permet de se différencier et attirer de nouveaux utilisateurs.

C’est vraisemblablement la stratégie qu’applique Xiaomi en France et en Europe plus largement. Le constructeur a ouvert un magasin à Paris et compte en ouvrir un autre au mois d’octobre dans le centre commercial Velizy 2.

Fitbit dont les résultats sont en baisse constante depuis 2016 doit donc se focaliser sur d’autres produits à valeur ajoutée. Un changement de modèle que la firme a commencé à opérer avec les montres connectées Ionic et Versa. Séduire les Européens autrement, voilà une mission commune pour Fitbit et Xiaomi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend