Accueil > Ecosystème IoT > Levée de fonds > Ces 10 startups IoT françaises qui recherchent des fonds
startups iot fonds une

Ces 10 startups IoT françaises qui recherchent des fonds

Le crowdfunding est un peu l’arbre qui cache la forêt. Les campagnes réalisées sur Kickstarter, Indiegogo ou Weseed, par exemple, ont pour but principal d’attirer les investisseurs. En ce sens, Challenges a réalisé un tableau de 100 startups où investir, celles qui recherchent des fonds. Nous en avons retenu 10 qui œuvrent dans le secteur de l’IoT.  

 1.La Startup Squadrone Systems

hexo plus startup cherchent des fonds

Fonds recherchés : 4 millions d’euros

Squadrone System est une startup grenobloise installée à San Francisco œuvrant dans le secteur du drone autonome pour filmer les sportifs. Fondée en mars 2014, la jeune entreprise a vite rencontré le succès avec son drone caméra Hexo+ qui a permis de récolté 1,3 million de dollars en préventes. Depuis, Squadrone System a levé 3 millions de dollars en juin 2015, commercialisé son drone en novembre 2015 et abaissé son prix à 999 euros en mars 2016. Les fondateurs cherchent maintenant à s’attaquer au secteur industriel et ont donc besoin de 4 millions d’euros pour mettre à bien son projet.

2. La Startup Leka

Fonds recherchés : 2,5 millions d’euros

Leka a un projet innovant. La startup propose un compagnon de jeu intelligent pour les enfants autistes ou trisomiques. Le but, aider le développement des enfants. Le projet est né d’un défi donné par un professeur de l’institut de biologie industrielle de Cergy-Pontoise à deux élèves. Ce petit robot s’adresse aux jeunes personnes polyhandicapées en accord avec les recommandations des spécialistes de la méthode comportementale. Depuis début avril, le robot Leka est en précommande au tarif de 500 euros. Pour atteindre le marché mondial, les jeunes entrepreneurs cherchent 2,5 millions d’euros.

3.La Startup Deepki

deepki cherche des fonds

Fonds recherchés : 1,5 million d’euros

Dans un tout autre registre, Deepki a déjà prouvé son efficacité. La compagnie propose une plateforme de management énergétique. Son expertise réside dans l’analyse des données provenant d’un bâtiment afin d’en faire le profil énergétique. L’entreprise qui a fait appel à elle reçoit ensuite des conseils en utilisant les méthodes prédictives. Deepki a des clients importants comme Auchan, la BPCE, Orange, la SCNF, etc. La jeune entreprise souhaite collecter 1,5 million d’euros pour agrandir son équipe technique et commerciale.

4. La Startup Ad Scientiam

Fonds recherchés : 1 million d’euros

Dans la santé connectée, Watson n’est pas le seul à proposer de l’analyse de données médicales. Ad Scientiam est une startup française qui développe des outils de collecte d’informations à destination de la recherche médicale. Les créateurs de cette société récupèrent les données par smartphone, mais aussi par l’utilisation de wearables en temps réel et de manière plus fiable. Sur le site de la startup, le researchKit d’Apple destinée aux montres connectées de la marque est perçu comme une aide précieuse. Ainsi, l’application dédiée aux médecins est déjà en commercialisation avec des grilles d’évaluation consacrées aux maladies rares, par exemple.

5. La Startup W6Labs

w6labs cherche des fonds

Fonds recherchés : 800 000 euros

Rencontré lors du SIdO, W6Labs est un équipementier pour le réseau LoRa. La société rennaise conçoit des solutions complètes de collectes de données compatibles avec ces technologies longues portées et basse consommation. Ses équipements ont pour particularité d’être auto configurable. La startup a noué des partenariats dans des domaines comme l’agriculture et la ville intelligente. Elle a par exemple travaillé avec Rennes Métropole et connecté le système de gestion d’eau de la commune de Saint-Sulpice-la-Forêt.

6. La Startup Connect’O

connect o cherche des fonds

Fonds recherchés : 500 000 euros

En parlant d’eau, le projet de Connect’O répond à la même exigence. Il s’agit d’un petit boitier connecté pour éviter le gaspillage de cette denrée précieuse. Gagnant du concours national, le Défi Cisco en 2015, la startup met en avant les outils pour mesurer sa consommation d’eau et signaliser les fuites via une application mobile. Pour la commercialisation, les entrepreneurs originaires de Reims ont besoin de 500 000 euros.

7. La Startup Beepings

beepings cherche des fonds

Fonds recherchés : 1 million d’euros

Beepings conçoit des trackers connectés. Le but, géolocaliser votre vélo, votre voiture et même vos animaux de compagnie. Le petit boitier disposant d’une autonomie jusqu’à un an. Bruno Hindré, le PDG de la startup avait annoncé une levée de fonds de 300 000 euros en février dernier. L’objectif est de se développer en France, mais aussi en Europe et aux Etats-Unis.

8. La Startup Sensorwake

Fonds recherchés : 1 million d’euros

Sensorwake est un réveil. Oui, mais un réveil pas comme les autres. Le jeune créateur Guillaume Rolland a seulement 19 ans et a inventé un réveil olfactif pour agiter les sens le matin en douceur avec des odeurs encapsulées de café, de croissant, de champ, etc. L’innovation a été saluée par le programme de la firme de Mountain View, Google Science Fair. Depuis, l’inventeur bénéficie de tout le soutient nécessaire pour la mise sur le marché, mais a encore besoin de moyens pour la commercialisation du produit

9. La Startup Emiota

emiota cherche des fonds

Fonds recherchés : 250 000 euros

Le bien-être prend une place de plus en plus importante sur le marché des objets connectés. Les fondateurs d’Emiota ont imaginé une ceinture dont la technologie réside dans la boucle. A l’intérieur, des capteurs, notamment un vibreur mesure l’activité du porteur. Ce wearable d’un tout nouveau genre, une première mondiale est en phase de pré-industrialisation. La ceinture devrait être vendue 350 euros.

10. La Startup B. Sensory

b sensory cherche des fonds

Fonds recherchés : 1 million d’euros

B. Sensory a un projet spécial : connecter un sextoy à des livres numériques pour faire vivre des histoires érotiques aux utilisatrices. Concrètement, l’appareil vibre à des moments clés des péripéties décrites dans la nouvelle. Christel Le coq, et les autres fondateurs de cette startup mettent en avant un business model récurrent. Les nouvelles sont spécialement conçus pour ce dispositif et sont vendus 2 euros sur une plateforme en ligne.

source 

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Gaetan R

Diplômé d'un Master de recherche cinématographique, j'ai bifurqué vers le journalisme. Le domaine de la High Tech est une de mes passions et je vois dans l'IoT une révolution plus qu'un phénomène de mode.

A lire également

trend micro startup

Trend Micro : 100 millions de dollars pour les startups de la cybersécurité IoT

Trend Micro, l’entreprise spécialisée dans la cybersécurité vient d’annoncer le lancement d’un fonds d’investissement de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend