Accueil > Ecosystème IoT > Levée de fonds > Voiture connectée : Drust lève 3 millions d’euros pour le diagnostic embarqué
voiture connectée iot drust

Voiture connectée : Drust lève 3 millions d’euros pour le diagnostic embarqué

Le marché de la voiture connectée est l’un des plus prometteurs dans le monde de l’IoT. La startup française Drust l’a bien compris et compte lancer son nouveau boitier embarqué Akolyt d’ici la fin de l’année.

Dans le cadre du lancement de son nouveau boîtier, Drust est en train de lever 3 millions d’euros. Cet investissement a été mené par son actionnaire principal, le groupe Macif, ainsi que par la BPI et de l’Ademe. Cette startup crée en 2014 vise le marché de la voiture autonome dans le but d’apporter des fonctions connectées à toutes les voitures. Cette solution est compatible avec les véhicules disposant de prises diagnostic, plus communément prises OBD (On Board Diagnostics), permettant d’y ajouter des fonctions connectées.

boitier-drust-2

Une fois branché sur cette prise, le boitier permet de relier la voiture au smartphone du conducteur par Bluetooth. Ainsi, l’utilisateur peut suivre en temps réel la consommation et l’état de son véhicule, dans le but de réaliser des économies.

Par exemple, la startup est en train d’établir des partenariats avec des garagistes indépendants pour leur permettre d’améliorer la gestion de leurs stocks de pièces. Drust est capable de partager les données d’un conducteur pour en savoir davantage sur l’usure des pneus, le kilométrage etc. Cela permettra aux garagistes de préparer les bonnes pièces avant même que le véhicule n’entre au garage.

Garagistes, concessionnaires et marques comme clients

Au niveau des partenariats, la société est déjà en train de discuter avec des enseignes telles que Euromaster, Roady ou Feu Vert. Drust a également été approché par des concessionnaires automobiles tels que PGA Motors. A l’aube d’un monde où le numérique devient un atout à la fois pour les clients et les marques, offrir un service d’assistance et de suivi permettrait de vendre davantage de véhicules.

Ce type de boitier étant compatible avec la plupart des véhicules du marché, les marques de voitures sont également intéressées par la récupération de données concernant l’utilisation des fonctions connectées sur leurs modèles. Ainsi, les marques peuvent connaître précisément les usages de leurs clients pour réadapter leur stratégie au niveau des équipements, dans le but de baisser le prix de leurs produits, notamment.

drust-akolyt-boitier-obd-fonctionnalites-1024x485

Entre garagistes, concessionnaires et fabricants de véhicules, les clients potentiels de Drust sont déjà nombreux. Après le déploiement d’Akolyt, la startup a la volonté de s’étendre en Europe en 2017. A l’avenir, la startup a la volonté de développer des solutions à intégrer directement dans les véhicules, au moment de leur construction.

Le diagnostic embarqué, futur des voitures connectées ?

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Arthur L

Diplômé de l'Ecole Française de Journalisme à Paris, je suis journaliste pour Objetconnecte.com. Anciennement journaliste pour Le Figaro et Electron Libre Productions, je m'intéresse aujourd'hui au monde de l'IoT et aux nouvelles technologies.

A lire également

Conduite autonome iot

Conduite autonome : Fiat Chrysler rejoint le consortium de BMW et Intel

Fiat Chrysler a rejoint le consortium grandissant de BMW, regroupant des constructeurs automobiles, ainsi que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend