5g drone ericsson china mobile

Ericsson et China Mobile ont testé un drone connecté en 5G

Ne pas être en bonne santé financière, n’empêche pas de se pencher sur l’innovation. Ericsson et China Mobile ont testé le premier drone connecté en 5G sur le terrain dans le cadre du Mobile World Congress de Shanghai.

Les drones actuels ne disposent pas d’une grande autonomie et la transmission des données en temps réel peut s’avérer très compliquée. Une bonne connexion, sans parasite, permet de mettre en application les volontés des exploitants de drones comme Amazon, avec son système de livraison, mais aussi les spécialistes de la récolte et du traitement de données à haute valeur ajoutée en direction de l’industrie, de la construction immobilière, de l’agriculture, et de la sécurité.

L’obtention en un temps record de ces informations, voilà le but du partenariat entre Ericsson et China Mobile. Pour cela, les deux entreprises ont effectué un test grandeur nature à Wuxi dans la province de Jiangsu, entre le 29 juin et le premier juillet dernier. Le prototype drone capable de communiquer par la technologie 5G a servi de relais pour des transferts de données entre différents sites en se basant sur une connexion simultanée d’abonnés mobiles de l’opérateur China Mobile.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Le module 5G accroché au Bebop 2 de Parrot s’est donc connecté au réseau 5G représentant une petite portion de son parcours, puis est repassé en 4G en faisant la conversion pour éviter la surcharge de trafic et continuer la communication de données en temps réel. Un point essentiel pour les secouristes cherchant des disparus lors d’une catastrophe, par exemple.

Multiplier les tests 5G avant 2020

Pour arriver à un tel résultat, il faut maintenir une faible latence de bout en bout. Les deux partenaires ont obtenu un résultat satisfaisant avec seulement 15 millisecondes de ping. Les compagnies ont pleinement utilisé le transfert intercellulaire. La transition entre les deux types de connexion a été réalisée à travers une portion dans le Cloud. Ce test a pour objectif d’accélérer le déploiement de la 5G en la rendant disponible le plus rapidement possible pour les utilisateurs professionnels chinois. Certains métiers ont besoin de cette rapidité d’exécution pour assurer la pérennité de leurs activités.

Chris Houghton, directeur de la Région Asie du Nord-Est d’Ericsson, a déclaré en ce sens :

« Avec une mise en œuvre commerciale prévue en 2020, les travaux de recherche d’Ericsson sur la 5G sortent des laboratoires pour venir faire leurs preuves sur les réseaux « live ». Nous voyons dans la 5G la promesse d’un potentiel immense, c’est pourquoi nous mobilisons l’ensemble de l’écosystème et travaillons main dans la main avec des leaders de l’industrie comme China Mobile pour faire de cette technologie une réalité. »

Avant cette année fatidique, il faudra passer le cap de la ratification des standards de la 5G prévue pour 2018. Ericsson, l’équipementier devra s’entendre avec ses partenaires et ses concurrents pour rendre la technologie viable à large échelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *