Accueil > Business > Industrie 4.0 > Alibaba Cloud et Intel présentent une plateforme Edge computing mêlant IA et IoT
alibaba cloud iot

Alibaba Cloud et Intel présentent une plateforme Edge computing mêlant IA et IoT

Le fournisseur de Cloud chinois Alibaba Cloud a annoncé un partenariat avec Intel. Ensemble, les entreprises mettent au point une plateforme edge computing afin d’exploiter l’IA au coeur des flottes d’objets connectés.

Alibaba Cloud a profité de sa conférence annuelle ayant lieu à Hangzhou pour annoncer un partenariat avec Intel. Le géant du cloud chinois, qui a récemment dépassé Google sur ce marché, s’associe avec le spécialiste du semiconducteur pour concevoir une plateforme IoT permettant de faire fonctionner des algorithmes de machine learning et d’intelligence artificielle depuis des dispositifs connectés.

Alibaba Cloud et Intel développent ensemble une solution de Computer vision couplé au Edge Computing

Cette plateforme nommée Joint Edge Computing Platform repose sur une architecture open source pour les applications IoT. Celles-ci intègrent les technologies Cloud et d’Intelligence artificielle des deux partenaires dédiés au Edge computing.

Alibaba Cloud fournit Link Edge, un outil de conception d’applications IoT connecté à la plateforme Cloud du groupe chinois.Ces dernières fonctionnent à l’aide d’AliOS Things. Ce système d’exploitation dédié à l’Internet des Objets est notamment utilisé dans l’industrie automobile.

De son côté Intel utilise sa boîte à outil OpenVIVO, anciennement nommée Intel Computer Vision SDK. Elle permet d’entraîner des algorithmes de Deep Learning et de Computer Vision afin de les injecter dans une infrastructure Edge Computing. Le fondeur américain fournit également ses processeurs Xeon et son VPU (Vision Processing Unit) Modividius. Cette même puce est utilisée par DJI dans ses drones, la filiale automobile d’Intel MobilEye, Dell ou encore AWS.

Le marché chinois dans la ligne de mire

Les deux acteurs semblent vouloir prouver la qualité de leur association. Cela passe par la présentation du cas d’usage du primo-adoptant Yumei. Cette société spécialisée dans le moulage d’aluminium et installée à Chongqing, a utilisé un algorithme de computer vision pour faciliter le contrôle qualité de ses pièces. Ce modèle reposant sur un processeur Xeon lui a permis d’augmenter le taux détection de défauts en temps réel par cinq.

L’objectif semble clair pour Alibaba Cloud : trouver une alternative aux modèles algorithmiques de Google et d’Amazon Web Services en Chine. Les relations tendues entre l’Empire du Milieu et les États-Unis confortent les acteurs chinois dans la conception de leurs solutions maison. Cela permettra de s’adresser aux acteurs locaux et pourquoi pas gagner du terrain sur les GAFAM en Europe.

À termes, Alibaba Cloud compte se passer des services d’Intel. Le géant du Cloud chinois a fait savoir qu’il souhaite concevoir ses propres puces. En ce sens, il a racheté le fabricant de circuits Hangzhou C Sky Microsystems à la fin du mois d’avril 2018. C’est sa nouvelle division Ping-Tou-Ge Semiconductors qui aura le rôle de fabriquer ces semiconducteurs maison. La firme chinoise se lance également dans l’informatique quantique et prévoit d’investir 10 milliards de dollars sur une période courte.

Image redimensionnée : Par leihklotz, CC 2.0 .

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend