Accueil > Ecosystème IoT > Evénement > CES > Avec MobilEye, Intel affiche ses ambitions dans la conduite autonome

Avec MobilEye, Intel affiche ses ambitions dans la conduite autonome

Intel et MobilEye veulent prendre du poids sur le marché de la voiture autonome. C’est en tout cas ce que le comprend des déclarations de Brian Krzanich lors du CES 2018.

Après une première semaine du mois de janvier difficile à cause des failles de sécurité Meltdown et Spectre, le fabricant de processeurs Intel se devait de remonter la pente. Si le CEO Brian Krzanich a assuré que les failles dans les millions de produits de son entreprise étaient contenues, nous retenons surtout de la conférence la volonté de briller sur le marché de la voiture autonome. Le rachat de MobilEye maintenant terminé, le fondeur peut maintenant afficher ses ambitions.

Il faut dire que MobilEye qui a commencé par de l’assistance au pilotage en repérant les obstacles équipe déjà plus de 24 millions de véhicules avec ses technologies, dont 9 millions en 2017. Amnon Shashua précise que sa division va lancer 15 programmes en production.

Une première voiture autonome MobilEye et Intel présentée au CES 2018

intel mobileye ces presentation

Après avoir rappelé les avantages de la voiture autonome, Brian Krzanich et Pr Amnon Shashua, CEO et CTO de MobilEye pour Intel, ont présenté l’une des premières des 100 voitures autonomes développées par les deux entreprises depuis le rachat. Première chose notable, les capteurs de ce véhicule ne sont pas aussi tape-à-l’oeil que les traditionnels équipements. Ils sont placés discrètement sur la carrosserie. En fait, il s’agit d’une Ford Mondeo modifiée pour l’occasion disposant de 12 caméras, dont trois en très haute résolution à l’avant, ainsi que des radars et des Lidars.

systeme de conduite mobileye

Le véhicule est finalement un démonstrateur pour démontrer les capacités de la plateforme de la division qui la proposera aux constructeurs automobiles. Les premiers échantillons de cinquième version du SoC EYEQ5/Atom Solutions seront prochainement envoyés à ces acteurs. Ce composant sera capable de gérer 24 Tflops, soit 24 téra opérations par seconde tout en consommant seulement 10 Watts.

Deux partenariats stratégiques pour s’imposer en Chine

intel mobileye flotte voiture

Cette solution séduit des constructeurs comme SAIC Motor et le spécialiste de la cartographie Navinfo, deux acteurs majeurs en Chine. Ces partenariats stratégiques permettront de tenter de prendre une place importante dans ce pays aux fortes opportunités.

Selon Intel et MobilEye, la voiture autonome a besoin d’une cartographie de meilleure qualité. Ce “Mapping HD”, l’entreprise et la division veulent utiliser la méthode du crowdsourcing pour le réaliser. Pour cela, ils vont utiliser les véhicules déjà équipés de la technologie de MobilEye, notamment des SoC EYEQ4 qui sont présents dans deux millions d’exemplaires vendus par des constructeurs comme BMW, Volskwagen, Nissan et d’autres.

Cette nouvelle forme de cartographie permettra de nourrir les logiciels ADAS et les systèmes de conduite autonomes, même en temps réel pour les informer de la météo, des conditions de trafic, de dysfonctionnements de signaux lumineux ou encore de la présence d’un véhicule accidenté.

La route ne semble pas une limite pour Intel, car le fondeur a également présenté Volocopter, un drone taxi autonome alimenté par ses technologies. Clairement, Intel veut peser de tout son poids sur ce marché de la mobilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend