amazon go ext

Amazon Go : le nouvel étalon du retail connecté

Amazon Go est une épicerie d’un nouveau genre qui a ouvert ce lundi à Seattle. Une vidéo de démonstration prouve la volonté du géant de bouleverser le commerce de proximité.  

La firme dirigée par Jeff Bezos a déjà prouvé qu’elle pouvait livrer en une heure des fruits et légumes aux portes des chanceux parisiens et autres habitants des grandes villes américaines. Aujourd’hui, l’introduction d’Amazon Go à Seattle provoque un petit chamboulement sur la planète retail connecté. D’après la vidéo d’introduction, la profusion technologique est mise au service de la facilité pour le consommateur.

Amazon Go prend l’option de l’apparence simplicité : le client passe un QR Code confié par l’application dédiée sur un portique et rentre dans le magasin pour faire ses courses. Une fois qu’il  a terminé de remplir son panier, il n’a plus qu’a sortir. Dans ce magasin d’un nouveau genre, le client ne fait pas la queue en pour payer parce qu’il n’y a pas de caisses. Oui, vous avez bien lu, le consommateur sort de la boutique sans payer, tout du moins physiquement. A la sortie, la somme totale de ses achats est prélevée sur sa carte bancaire affiliée à son compte Amazon.


Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud


Une question se pose directement : comment Amazon Go réussit-il cette prouesse ? La vidéo de présentation d’une durée de 1 minute et 49 secondes résume cela en trois points : des algorithmes, la computer vision (machine learning) et une pincée de capteurs répartis dans un espace de 170 mètres carrés.

L’épicerie repose sur des secrets technologiques

Pour le client, cela se matérialise très simplement. S’il choisit un produit, mais finalement revient sur son choix et le repose à son emplacement, il est automatiquement retiré de son panier. Techniquement, la marche à suivre semble complexe. Il faut pouvoir analyser la prise de décision du consommateur, intégrer l’ajout sur le panier, lire les étiquettes des produits de manière automatisée, etc. 

L’innovation impressionne, c’est clair même si ReCode avait déjà repéré ce projet d’épicerie physique, à travers des brevets déposés. Même si, pour l’instant Amazon Go vient d’être inauguré à Seattle et que seul les employés du groupe peuvent profiter de ce service de retail connecté. Reste à savoir comment adapter ce modèle phygital à des grandes enseignes type Walmart aux États-Unis, Carrefour, Leclerc et Géant en France. Début de réponse promise par Amazon pour début de l’année 2017. Selon le Wall Street Journal, la firme serait prête à ouvrir 2000 points de vente similaires. Décidément, le géant du e-commerce en veut aux magasins de proximité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *