Accueil > Tech > Beacon > Bluetooth 5.0 : un réseau maillé pour les entreprises IIoT
reseau maille bluetooth 5.0 mesh

Bluetooth 5.0 : un réseau maillé pour les entreprises IIoT

Le consortium SIG a annoncé lundi les caractéristiques d’un réseau maillé basé sur le Bluetooth. Il est particulièrement adressé aux applications IIoT.

En décembre 2016 était officialisé le Bluetooth 5.0. Le Special Interest Group (SIG) avait d’abord mis en avant les capacités supérieures de ce nouveau standard pour la “dent bleue” sans pour autant préciser les caractéristiques du standard pour établir un réseau maillé, “Mesh Network” en anglais. C’est maintenant chose faite d’après les informations publiées par le groupe.

Pour rappel, le Bluetooth 5.0 se différencie du précédent standard par une portée améliorée (100 mètres contre 50 auparavant) et un transfert de données multiplié par huit. Ses capacités sont évidemment intéressantes dans la maison connectée, mais également pour les installateurs de Beacons dans le retail.

Bluetooth Mesh, le réseau maillé comme alternative

Le consortium en charge de la normalisation a précisé depuis peu les caractéristiques du Bluetooth 5.0 dans le cadre d’un réseau maillé. Cette technologie permet d’agrandir la portée d’un réseau en interconnectant les objets et les passerelles IoT.

Il s’agit d’une alternative aux réseaux longue portée basse consommation ou le Narrow Band IoT actuellement disponible. Un réseau maillé basé sur le protocole Bluetooth 5.0 permettrait de faire transiter un plus grand nombre d’informations et de s’adapter automatiquement en cas de panne d’un capteur, une fonctionnalité cruciale pour certaines entreprises industrielles.

Des explications techniques pour rassurer les constructeurs

En effet, le consortium SIG a défini trois manières d’envoyer un message avec le réseau maillé Bluetooth 5.0 pour ne jamais perdre l’accès aux données d’un objet connecté ou d’une machine. La première repose sur une connexion point à point où les capteurs disposent d’une adresse unique, la deuxième sur l’envoi de messages à un groupe d’objets auquel est attribué un identifiant unique paramétrable par l’utilisateur, et la troisième consiste à identifier un ou des éléments du réseau par des adresses virtuelles, sur un ou plusieurs nœuds. Selon ZDNET, cela permettrait aux constructeurs de préconfigurer leurs appareils pour créer un réseau maillé “out of the box”.

Il faut bien rassurer les constructeurs et les possibles entreprises qui utiliseront le Bluetooth 5.0 dans une approche industrielle ( IIoT). Le SIG précise donc que tous les messages envoyés sur le réseau maillé sont chiffrés, authentifiés et que tous les éléments d’un réseau (applications comprises) sont sécurisés de manière indépendante.

Mais le réseau maillé représente une course dans laquelle la WiFi Alliance est depuis longtemps active. De même la Zigbee Alliance n’a pas dit son dernier mot. Le groupe a annoncé en juin dernier la disponibilité du Zigbee Pro 2017, un Mesh Network multibande prévu pour les déploiements IoT à large échelle. Le SIG prévoit la disponibilité du Bluetooth Mesh dans 6 mois. Cette mise à jour sera compatible avec le BLE à partir de la version 4.0.

Sources & crédits Source : SiG, ZDNET - Crédit :

A lire également

nokia et bosch capteurs industriels

Nokia et Bosch proposeront des capteurs industriels en 2018

Après Dell, Salesforce ou encore Sigfox, c’est au tour de Nokia et Bosch de présenter …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *