in ,

Bosch va dépenser 400 millions d’euros dans des usines de semi-conducteurs

Bosch
Samara, Russia - May 14, 2020: Dealership flags of Bosch company against the blue sky. Robert Bosch LLC is a multinational engineering and electronics company

Bosch s’efforce de remédier à la pénurie de semi-conducteurs dans l’industrie automobile. Il s’agit d’ailleurs le dernier équipementier automobile en date à tenter de développer ses activités dans le domaine des semi-conducteurs. Il prévoit même de gros investissements en Allemagne et en Malaisie.

Alors que l’industrie automobile continue de se débattre dans la crise actuelle des puces, les équipementiers doublent leur production. Le plus grand équipementier automobile du monde a déclaré qu’il allait en profiter pour augmenter la production de puces.

pcloud

Bosch cherche effectivement à redoubler d’efforts sur la voie de la reprise. L’entreprise vient d’annoncer qu’elle allait dépenser 400 millions d’euros supplémentaires pour développer ses installations de production existantes. Ces millions profiteront dont à ses usines de Dresde, Reutlingen et Penang. Bosch a également insisté sur le fait qu’elle augmenterait sa production bien plus tôt que prévu.

Jusqu’à 150 millions pour l’usine Bosch en Allemagne

Bosch a récemment ouvert une nouvelle usine de semi-conducteurs d’un milliard d’euros à Dresde, en Allemagne. La société prévoit de consacrer la majorité de son investissement à la nouvelle usine. L’objectif étant de réaliser une augmentation de la production en 2022.

Environ 50 millions d’euros seront consacrés à l’usine de fabrication de Reutlingen, et jusqu’à 150 millions d’euros seront investis entre 2021 et 2023 dans des salles blanches supplémentaires dans toutes les usines.

En plus des investissements dans ses usines allemandes, Bosch prévoit également de construire un centre de test des semi-conducteurs sur son site de Penang, en Malaisie. À noter toutefois que celui-ci ne devrait pas être opérationnel avant 2023.

« La demande de puces continue de croître à une vitesse vertigineuse », a déclaré Volkmar Denner, président de Bosch.

« À la lumière des développements actuels, nous développons systématiquement notre production de semi-conducteurs. Notre objectif est de pouvoir offrir à nos clients le meilleur soutien possible. »

L’investissement le plus important sera de 150 millions d’euros dans son centre de test de plaquettes à Reutlingen, en Allemagne, qui devrait également accueillir 150 travailleurs supplémentaires et une « salle blanche ».

L’usine de Dresde verra sa production de semi-conducteurs augmenter. « Notre objectif est d’augmenter la production de puces à Dresde plus tôt que prévu et, dans le même temps, d’accroître la capacité des salles blanches à Reutlingen », a déclaré Harald Kroeger, membre du conseil d’administration de Bosch.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *