Accueil > Business > Industrie 4.0 > Plateforme IoT : Deutsche Telekom et Software AG signent un partenariat
allemagne deutsche telekomallemagne deutsche telekom

Plateforme IoT : Deutsche Telekom et Software AG signent un partenariat

Vendredi 12 juillet, Software AG et Deutsche Telekom ont annoncé un partenariat pour déployer la plateforme Cloud of Things de T-Systems dans un environnement multi-cloud. Le but, gagner des parts de marché en Europe et aux États-Unis.

Si la France est souvent désignée comme la place forte de l’IoT en Europe, il ne faut pas oublier que l’Allemagne mène économiquement parlant. En janvier dernier, IDC prévoyait 35,5 milliards de dollars de dépenses IoT dans ce pays pour l’année en cours. Ce nouveau marché s’avère donc très compétitif.

Deutsche Telekom mise sur l’offre IoT de sa division T-Systems

L’éditeur de logiciel Software AG et Deutsche Telekom, par le biais de sa filiale IT T-Systems, ont annoncé un partenariat stratégique. Les deux groupes allemands veulent faire évoluer ensemble Cloud of Things, la plateforme de l’opérateur. Cette union vise à gagner des parts de marché en Allemagne, en Europe, mais aussi aux États-Unis.

Software AG, 865 millions de chiffre d’affaires en 2018, est très portée sur l’IoT. En 2017, la société avait acheté Cumulocity, une plateforme IoT. Elle est intégrée au sein de son portefeuille d’offres Digital Business Platform. Bernd Gross, CEO de Cumulocity, a pris le rôle de CTO chez Software AG en janvier 2019. Un tel partenariat semble donc logique.

De son côté, Deutsche Telekom dispose déjà d’une offre IoT pour la domotique, nommée QIVICON. Plus connu pour son expertise de migration Cloud SAP en France via sa filiale T-Systems, l’opérateur propose un ensemble de technologies IoT regroupées au sein de sa plateforme intégrée Cloud of Things. Celle-ci repose à la fois sur des logiciels embarqués (gestion de connectivité intelligente, Edge Computing) et sur du Device Management.

Elle permet donc de surveiller et de gérer à distance les appareils sur le réseau afin d’assurer la continuité de services. Sans surprise, cette solution est née d’une collaboration entre les deux sociétés. Deutsche Telekom utilise Cumulocity depuis 2015, selon SDX central.

Concevoir une plateforme IoT horizontale

Dans le cadre de ce partenariat, la plateforme Cloud of Things utilisera l’architecture de Cumulocity IoT et fonctionnera dorénavant dans un environnement multi-cloud. En effet, le produit de Software AG peut être hébergée sur AWS, Microsoft Azure ou sur des Cloud privés.

Selon les deux entreprises, Cloud of Things bénéficiera de nouvelles extensions de Streaming Analytics, de micro services et de la compatibilité avec de nouveaux protocoles. Pour T-Systems, l’IoT est devenu une priorité il y a trois ans. Elle a notamment pour clients le gestionnaire de bâtiments intelligents ISS et les constructeurs automobiles. Dans la vidéo ci-dessus, Al-Saleh, CEO de T-Systems déclare que l’entreprise gère pas moins de 10 millions de voitures.

“La stratégie consiste maintenant à construire une plateforme IoT horizontale qui est pré-intégrée avec différents éléments pour permettre aux clients de ‘choisir’ les conteneurs et les composants qu’ils veulent vraiment utiliser, ou d’être en mesure de les ajouter si nécessaire. L’idée est la pré-intégration,des technologies prêtes à l’emploi… et de pouvoir le faire en quelques semaines” affirme -t-il dans la vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend