devialet une

Levée de fonds : Devialet se prépare à faire beaucoup de bruit !

Les levées de fonds dans le secteur de l’Internet des Objets atteignent des sommes folles. Devialet risque de nous le prouver encore un fois. La société bouclerait un financement de 100 millions d’euros. 

Depuis 2007, l’entreprise française Devialet s’est spécialisée dans le son connecté haut de gamme. Les enceintes actives (amplifiées) « sans-fil » Phantom sont vendus à l’unité à partir de 1690 euros. Ici, le prix compte peu tant la qualité est au rendez-vous, même François Hollande ne vous dira pas le contraire. Le Président de la République a lui aussi posé auprès de ces appareils connectés au design futuriste.

Cette image de marque et le travail fourni par l’équipe de Quentin Sannié, le CEO de l’entreprise, attirent les regards. D’après La Lettre de l’Expansion, Devialet serait en passe de lever de 100 millions auprès de nombreux investisseurs. Les Echos a tenté d’avoir confirmation de ce montant, mais la startup souhaite rester prudent tant que l’opération n’est pas finalisée.

Découvrez notre lead marketplace I.T

Des grands noms à la manœuvre

Pour l’instant, les négociations ont lieu avec les fonds Atomico, la propriété d’un des fondateurs de Skype, Gynko et Sharp, qui sont les principaux investisseurs pour cette nouvelle levée de fonds. Bernard Arnault, Henry Seydoux Jacques-Antoine Granjon avaient déjà participé à la croissance de Devialet lors des précédentes « récoltes ».  Si le « coup » se confirme, la société aura levé 140 millions d’euros depuis sa création.

Cette combinaison du haut de gamme et de l’audio n’était pas évidente au lancement de la société. Aujourd’hui, les enceintes connectées de Devialet sont distribuées dans les Apple Store. Par ailleurs, 30 000 unités ont été vendues. L’objectif, après avoir conquis le marché américain, s’attaquer à l’Asie. Devialet vient d’ouvrir un bureau à Hong Kong, après s’être installé New York et Londres. Aux côtés des fabricants traditionnels Focal et Cabasse, la licorne de Quentien Sannié prouve une bonne santé du son haut de gamme à la française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *