Accueil > Business > Mode et accessoire > EMarketer : les wearables en perte de vitesse selon le cabinet
wearable emarketer

EMarketer : les wearables en perte de vitesse selon le cabinet

Le cabinet d’étude eMarketer a publié le 21 décembre une étude sur l’adoption des wearables par les Américains. Moins de 20 % d’entre eux vont utiliser un wearable au cours de l’année 2018.

Malgré la commercialisation de plusieurs montres connectées et de bracelets intelligents de grande marque au cours de l’année 2017, la croissance liée aux wearables est faible. Selon le cabinet d’étude eMarketer, le nombre d’utilisateurs américains âgés de plus de 18 ans va croître de 11,9 % en 2018. Cela représentera 19,6 % de la population américaine l’année prochaine, contre 17,7 % cette année.

Une croissance qui stagnera dès 2019 selon eMarketer

Selon eMarketer, 50,1 millions d’Américains utiliseront un wearable au moins un mois contre 44,7 millions en 2017. Le taux d’adoption continuera de croître au cours de l’année 2018, mais ralentira dès 2019. Le cabinet prédit qu’en 2021 que 59,5 millions d’Américains utiliseront des wearables. Cela représente moins 10 millions de nouveaux utilisateurs en trois ans. Rappelons que le cabinet estime qu’entre 2016 et 2018, plus de 11 millions d’Américains seront de nouveaux utilisateurs de wearables.

Les analystes expliquent ce phénomène par le fait que les consommateurs n’ont pas encore trouvé de bonnes raisons de se procurer des wearables alors que certains d’eux coûtent aussi cher qu’un smartphone. Cindy Liu, analyste pour eMarketer précise : “pour la période des fêtes, nous nous attendons à ce que les enceintes intelligentes soient les cadeaux de choix pour de nombreux technophiles, parce que leur prix sont plus bas.”

Les wearables trop cher et peu convaincant

Selon l’analyste, la croissance viendra principalement des nouveaux utilisateurs de montres connectées, les wearables vendus au prix le plus fort. Le nombre d’utilisateurs de smartwatch atteindra 21,8 millions en 2018. Cependant le marché des wearables restera sous la domination des dispositifs médicaux et des trackers fitness. Les hommes seraient plus enclins à porter des montres connectées que les femmes qui préféraient les bracelets fitness.

Le vrai frein à cette croissance selon eMarketer ? L’absence d’un véritable “Must Have” sur le marché. L’entreprise qui arrivera à convaincre de l’indispensabilité d’un produit pourrait changer la donne actuelle, un brin pessimiste.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend