in

Emiota et sa ceinture, à la rencontre d’une startup qui voit loin !

bertrand duplat emiota

Les wearables, les consommateurs commencent à avoir l’habitude : il s’agit souvent de montre, de bracelet amélioré technologiquement. Pourtant, il y a d’autres produits que l’on porte plus souvent que ces objets : une paire de chaussures ou encore une ceinture. C’est de cette observation que naît le projet de la startup Emiota. 

Dans le cadre d’un entretien vidéo, nous avons rencontré Bertrand Duplat, cofondateur de la startup Emiota. Avec Carine Coulm, il dirige un laboratoire d’idées consacré principalement à la conception d’objets connectés dédiés. A la frontière de la mode et du bien-être, Belty est la première ceinture connectée au monde.

Il s’agissait pour ses créateurs d’introduire de la technologie, mais également des fonctionnalités qui apportent une nouvelle expérience avec un objet du quotidien, banal pour certains.

Le but : en faire un endroit central pour récupérer des informations sur le porteur. « C’est quand même un objet qui se trouve à un emplacement central. Il y a beaucoup d’informations qui transitent par ce centre. Ça permet d’enregistrer des données qui sont beaucoup plus difficiles à obtenir ailleurs. » Affirme Bertrand Duplat.

Aller au-delà de la prise d’information

Ainsi, la Belty permet de mesurer l’activité du porteur, notamment le nombre de pas qu’il effectue pendant une journée. Avec l’intelligence artificielle qu’elle embarque, elle peut l’inciter à augmenter son rythme de marche ou se desserrer quand il s’assoit grâce à ses actuateurs haptiques. Surtout, les fondateurs ont choisi des matériaux nobles et orientent la Belty vers le marché de la mode. Bertrand Duplat affirme :

« Sur le wearable, il y a un aspect technologique et il y en a un autre plus proche de la mode. C’est assez intéressant de voir ce mouvement qui a commencé pas vraiment avec les wearables, mais avec les smartphones, les iPhones […] Ce phénomène s’amplifie énormément et ça se reflète dans le fait que Missfit soit racheté par Fossil. »

A l’inverse, le rachat de Withings par Nokia montre « intérêt technologique ». Autre actualité abordée lors de cet entretien, celle d’Emiota et la pré-production de sa ceinture prévue pour l’été. La startup enchaînera avec une campagne de financement participatif pour lancer la production.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.