Montre connectée voiture

[Etude] La voiture du futur sera t-elle pilotée par des montres connectées ?

Dans une étude, GFK, l’institut d’études de marché et d’audit marketing allemand s’est posé la question de la pertinence de l’utilisation des montres connectées pour conduire la voiture du futur. Encore naissant, le marché des wearables pour la voiture reste encore inexploité, mais bientôt, cela pourrait entrer dans les usages.

La Chine, plus ouverte à l’idée de commander sa voiture grâce à un wearable

Dans l’étude de GFK, sur 5000 utilisateurs de smartphones interrogés dans plusieurs pays (Angleterre, Etats-Unis, Chine, Allemagne et Corée du Sud), 47 % des consommateurs ont exprimé un réel intérêt à utiliser une smartwatch pour piloter leur voiture, tandis que 49% d’entre eux ont apprécié l’idée de pouvoir contrôler leur maison via un wearable. Des chiffres persistants qui appuient l’importance et l’engouement public pour la domotique, comme Sony l’affirmait lors de sa table ronde en janvier 2015.

Maison contrôlée à distance
49% des 50 000 consommateurs interrogés par GFK sont intéressés par le contrôle de leur maison via objet connecté

Des régions sont plus favorables que d’autres à l’intrusion de ces objets-télécommandes dans notre vie, telle que la Chine. Les consommateurs Chinois sont 64% à espérer pouvoir contrôler leur voiture grâce à un objet connecté, contre 52% pour les Américains, et 43% pour les Sud-Coréens. L’Europe reste plus sceptique, avec 33% de Britanniques, et 32% d’Allemands convaincus. L’étude ne précise pas si les Français boudent cette technologie ou non. Il est dans le contexte actuel difficile de savoir si en Europe, il s’agit d’un problème d’offre, ou si l’offre n’attire pas les consommateurs.


Découvrez notre lead marketplace I.T


Technology savvy consumers lead the way

GFK précise dans son étude également que l’enthousiasme est prégnant lorsqu’il s’agit de consommateurs avertis et économes. Doit-on en déduire que les technophiles sont réellement enclins à utiliser la technologie pour être en bonne santé, économiser de l’argent et gagner du temps, comme le souhaitent la plupart des grandes marques conceptrices de wearables ? Peut-être. En tout cas, 55% des tech-addicts se sont manifestés en faveur du contrôle des voitures via wearables, ce qui est légèrement au-dessus de la moyenne. Toujours devant, les consommateurs Chinois, favorables à 71%, dans le groupe des tech-addicts, contre 62% aux Etats-Unis, et 38% en moyenne dans le monde entier. Ce sont les early-adopters qui permettent aux manufacturiers de se rendre compte du potentiel du marché, et qui montrent la voie, tandis que l’impact de ces technologies reste encore très silencieux. C’est pourquoi l’enjeu majeur pour les entreprises est de continuer à comprendre les usages et comportements de ses consommateurs, et créer de nouvelles stratégies pour anticiper sur les demandes. 

Pas si simple donc, de faire comprendre aux usagers de véhicules l’intérêt pour eux de pouvoir contrôler leur voiture grâce à leur smartwatch.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *