Arlette Hart met en garde la sécurité de l'IoT

Le FBI met en garde contre le manque de sécurité de l’IoT

Dans un discours, Arlette Hart chef de la sécurité et de l’information au FBI, a abordé le thème de la sécurité de l’internet des objets. Arlette Hart demande aux développeurs et aux entreprises d’intensifier leurs efforts de sécurité dans l’IoT.

Plus de sécurité dans l’Internet des Objets

Arlette Hart, chef de la sécurité et de l’information au FBI, met en garde les utilisateurs d’objets connectés contre le manque de sécurité et la violation de données effectuée par des pirates informatiques. Mardi dernier, au cours d’une conférence sur la sécurité de l’IoT à Boston, Arlette Hart a expliqué que le taux de croissance de l’Internet des Objets, notamment en entreprise, est bien plus conséquent que les efforts employés à rendre ces objets plus sûrs. La sonnette d’alarme est tirée, « il faut régler ce problème avant la catastrophe ».

« Le cool l’emporte sur la sécurité. Le développement des objets connecté est presque toujours effectué sans se soucier de la sécurité. Nous devons changer cela ».

Hart explique que L’IoT est nouveau dans le paysage technologique, et que comme toute nouvelle innovation elle mérite un plus grand nombre de normes de sécurité avant que cela ne vire au drame.


Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud


« Cela [l’introduction de nouvelles normes de sécurité] ne peut se produire qu’à travers l’autorégulation parce que, franchement, vous vous développez trop vite pour que le gouvernement soit en mesure de vous rattraper ».

De plus en plus d’initiative sont prises de la part des gouvernements et des grands groupes pour renforcer la sécurité de l’IoT, comme récemment l’inauguration de l’IoTSF à Londres pour « verrouiller l’IoT.

Nos données privées sont dans tout nos objets connectés

Que ce soit notre tracker de santé, notre voiture, notre frigo connecté, notre montre connectée, notre voiture, notre thermostat intelligents… rien n’est à l’abri du hacking et beaucoup de nos données personnelles, ou de notre entreprise sont stockées dans ces objets. Selon Arlette Hart, il est important de renforcer la sécurité de nos appareils connectés pour éviter que ces informations passent dans les mains de cybercriminels. La perte de ses données au profit de pirates de l’informatique peut virer à la catastrophe concernant notre vie privée ou celle de l’entreprise.

Concernant la sécurité en entreprise, Hart explique qu’il faut se méfier de deux choses. La première, de la négligence d’un salarié concernant l’utilisation d’un objet connecté mal sécurisé qui peut permettre à un hacker malveillant d’accéder à toutes les données de l’entreprise. La deuxième, du salarié en lui même. Hart préconise de ne pas faire confiance à tous ses employés, il se peut que certains souhaitent nuire volontairement à l’entreprise, en utilisant par exemple une faille logiciel ou hardware d’un objet connecté.

« Vous faites confiance à vos employés, vraiment? Vous en avez plus de 40.000 et non, pas l’un d’entre eux est mauvais? »

Pour finir, Hart explique que les choses ne vont pas aller en s’améliorant si aucune mesure de régulation n’est prise. Plus le temps avance et plus il y aura d’objets connectés à travers le monde, donc plus de cibles et d’attaques de la part des pirates pour récolter les données sensibles des entreprises ou des particuliers.

Source

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *