Accueil > Business > Industrie 4.0 > Ffly4u lève 1,2 million d’€ pour optimiser sa solution IoT de suivi d’actifs
Olivier Pages CEO ffly4u

Ffly4u lève 1,2 million d’€ pour optimiser sa solution IoT de suivi d’actifs

La société toulousaine ffly4u spécialisée dans le suivi d’actifs connectés a annoncé une levée de fonds de 1,2 million d’euros. Ce troisième tour de table lui permettra de perfectionner sa solution y embarquant du machine learning et de l’intelligence artificielle.

Fondée en 2015, Ffly4u séduit les industriels avec sa solution de suivi d’actifs basé sur l’IoT. En 2018, elle a déployé plus de 4000 capteurs auprès d’acteurs variés. Le distributeur de câbles en fibre optique Nexans, la coopérative agricole Arterris, le groupe Casino ou encore orange ont utilisé ou utilisent la solution de la startup.

Cette confiance des industriels a séduit les investisseurs que sont le fonds d’amorçage IRDINOV (rattaché à Bpi France) et le bordelais GALIA Gestion. Lors de ce troisième tour de table, Ffly4u récolte 1,2 million d’euros. Cela porte le total des capitaux levés à 3,2 millions d’euros en trois ans. À la même période de l’année dernière, IRDINOV menait accompagnait la jeune société pour lui octroyer un montant similaire.

Ffly4u mise sur le machine learning et l’IA

La startup fournit un service de suivi de tourets pour câbles, de remorques, de bennes et de palettes. Grâce à une balise LPWAN (Sigfox ou LoRa), l’on peut connaître la location de l’actif, sa température, et son état à l’aide de capteurs de chocs et de vibrations.

Elle souhaite enrichir son offre en y injectant de l’intelligence artificielle et du machine learning. Elle a déjà développé un algorithme qui reconnait la signature spécifique d’un jet d’eau sous pression en provenance d’un Karcher. Ainsi, le client peut connaître la durée du lavage des supports de manutention, comme des plateaux roulants. Une information qui intéresse forcément l’industrie pharmaceutique et l’agroalimentaire. Elle a aussi trouvé un moyen pour savoir le métrage de câbles restant sur un touret.

Ffly4u veut donc détecter des signatures spécifiques des actifs afin de résoudre les problèmes de ses clients et les aider à tirer le meilleur parti de leur installation IoT. Techniquement, il s’agit d’embarquer des briques Edge computing dans les équipements.

Renforcer son positionnement en Europe

Elle souhaite également assurer l’expansion de sa stratégie à l’échelle européenne. Olivier Pagès, CEO de Ffly4u déclare :

« Grâce à ces nouveaux services ffly4u à très forte valeur ajoutée, l’IoT industriel est en train de migrer vers une phase de monétisation, par les industriels, de la data très spécifique à chacun de leur métier et à ne plus uniquement viser l’optimisation de leurs moyens internes. C’est à ce prix, créer de nouveaux revenus spécifiques à chacun des métiers concernés, que l’IoT devient une fonction incontournable dans le monde industriel et de la distribution. En parallèle, ces nouveaux moyens financiers nous permettront de consolider nos positions en Europe, en particulier en Allemagne, Suisse, Autriche et Royaume-Uni, et sur le reste du continent, où nous avons déjà des pilotes en cours et des demandes de déploiement ».

La startup compte installer entre 8000 et 10 000 boîtiers cette année sous un modèle économique “as a service”. Elle prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 1 million d’euros en 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend