General Motors

General Motors passe la deuxième avec sa voiture autonome

Qui a dit que Google avait le monopole de la voiture autonome avec sa Google Car ? Certainement pas General Motors, qui vient de passer à la vitesse supérieure en rachetant Cruise Automation, une startup californienne spécialisée dans les voitures autonomes

GM se tourne vers la voiture autonome

Dans le monde des voitures sans chauffeurs, c’est un peu la course. Derrière la Google Car, la Tesla gagne du terrain devant la voiture pensée par Samsung et BMW, et tout le monde attend l’arrivée d’Apple et son projet Titan dans la course. Même Blackberry s’y est mis. Mais un autre véhicule vient de passer la seconde : celui de General Motors.

Il y a quelques mois, le constructeur américain investissait massivement dans Lyft, le principal concurrent d’Uber aux Etats-Unis. Aujourd’hui, elle rachète une startup californienne dont la technologie permet à une voiture de se passer de chauffeur : Cruise Automation. Dans les faits, la jeune pousse continue de travailler de manière indépendante dans la toute nouvelle section de General Motors, dédiée aux véhicules sans chauffeur. L’objectif : amener le constructeur à construire son propre système de voiture autonome.

Tesla voitures autonomes 

Mais qui est Cruise Automation ?

Basée à San Fransisco, la startup s’est fait connaître en 2014 avec une proposition intéressante : transformer une voiture normale en voiture autonome pour 10.000 $. Cette solution se présente sous la forme d’un boîtier bourré de capteurs, qui s’installe sur le toit de la voiture. Hélas, le produit initial ne fonctionnait que sur quelques routes californiennes et sur une seule voiture.

Le rachat de la jeune pousse par General Motors apportera donc de plus grands moyens à Cruise Automation, qui complètera l’unité de développement de voitures sans chauffeur du constructeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *