CES 2016 voiture autonome blackberry qnx

CES 2016 : Blackberry mise sur la voiture autonome

Blackberry a profité du CES 2016 pour parler des avancées de sa filiale QNX en matière de véhicule. Elle a annoncé un nouvelle plateforme logicielle pour rendre la voiture autonome.

Mercredi 6 janvier Blackberry, le constructeur de smartphone canadien a profité de sa présence au salon des nouvelles technologies de Las Vegas pour présenter sa plateforme logicielle QNX dédiée aux voitures connectées.

Spécialisé dans les systèmes d’infotainement, QNX élargit son champ d’action avec une plateforme logicielle capable de rendre la voiture autonome. Elle permet aux acteurs de l’industrie automobile de créer plus facilement des aides à la conduite automobile.


Découvrez notre lead marketplace I.T


Le développement de modules informationnels qui donne une vue à 360 degrés autour du véhicule, à la mise en place de capteurs capables de récupérer un ensemble de données provenant de sources multiples (caméras, radars, sons), pratiquement tout semble possible.

QNX-ADAS

Par exemple, la gestion poussée de processeurs permettant la conduite sans intervention du chauffeur est une des fonctionnalités au programme de ce pack logiciel. La firme développe également un système acoustique connecté pour faciliter les dialogues des passagers avec le chauffeur, tout en réduisant le bruit du moteur.

De son côté, Blackberry promet un haut niveau de sécurité pour que les constructeurs automobiles n’aient pas à se soucier de cet aspect. Ainsi, ils pourront mettre leur véhicules et leurs systèmes plus rapidement sur le marché. L’ensemble des logiciels et des outils devraient être lancés au deuxième trimestre 2016.

Un marché très prometteur

ces blackberry qnx

L’entreprise canadienne sait de quoi elle part, elle a longtemps travaillé avec des groupes militaires pour produire des véhicules autonomes. Elle profite de l’élan technologique actuelle pour mettre en pratique ces technologies dans le domaine civil. Daniel Khun, le vice-président de QNX prévoit une démocratisation de la voiture autonome entre 2017 et 2018.

Pour l’instant la filiale domine le marché de l’infotainement sur le secteur automobile. Avec plus de 20 millions de véhicules équipés vendus l’année dernière, QNX domine largement le marché, loin devant Google et Apple. Au total, ce sont plus de 60 millions de voitures qui disposent de ses systèmes à travers le monde.

Un peu avant le CES 2016, la firme a par ailleurs annoncé un partenariat avec Ford pour développer le dispositif SmartDeviceLinks créé par le géant de l’automobile.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *