in

Gestion de présence : quels sont les rôles des capteurs IoT ?

Advertisement

La gestion de présence est l’un des défis permanents auxquels les gestionnaires d’installations font face. En fait, à cause du coronavirus, le contrôle de l’occupation des bureaux a pris une importance capitale pour les entreprises. 

Le COVID-19 a ajouté une nouvelle couche au  secteur de l’occupation. Avec les règles de distanciation sociale, les gestionnaires de bâtiments doivent assurer la conformité pour un retour à la normale en toute sécurité. Ils sont également tenus d’optimiser leur espace pour les employés travaillant à domicile. Dans ce contexte, ils peuvent utiliser divers capteurs IoT pour collecter des données et prendre des décisions éclairées.

Qu’est-ce qu’un détecteur d’occupation ?

Un système de surveillance d’occupation est un dispositif électronique qui facilite la gestion de la fréquentation en détectant la présence d’individus. Il existe une variété de technologies de détection d’occupation. Notamment l’infrarouge, les micro-ondes, les ultrasons et le traitement des images vidéo. 

Les capteurs de présence se connectent généralement au réseau IoT d’un bâtiment. Ils renvoient des données aux systèmes de gestion du bâtiment et aux systèmes en charge des réservations. Ils peuvent en plus automatiser les systèmes de contrôle de l’éclairage, du CVC et de la ventilation. 

En fait, ils fournissent des données aux systèmes d’analyse d’occupation pour déterminer comment les bureaux et salles de réunion sont utilisés 

Les applications et les avantages de la surveillance de l’occupation

L’intégration des capteurs de présence aux systèmes de gestion intelligente des bâtiments permet de prendre des décisions plus intelligentes et plus efficaces. Par exemple, les capteurs d’occupation peuvent suivre la circulation dans les bureaux pour analyser la manière dont l’espace a été exploité Ces informations servent ensuite à orienter les décisions relatives à l’optimisation de l’espace. Par exemple en mettant en œuvre des stratégies d’économie d’espace lorsque les bureaux sont sous-utilisés. 

advertisement

Dans l’ensemble, les applications de surveillance d’occupation les plus courantes dans les bâtiments intelligents offrent :

  • La gestion de l’espace en temps réel ;
  • L’allocation efficace des ressources ;
  • Le confort des locataires et des travailleurs.

Capteur de présence : gestion de l’espace en temps réel

Les capteurs de présence offrent une visibilité en temps réel de l’utilisation des salles et des bureaux. Cela permet d’accéder instantanément à des informations sur la disponibilité des espaces. 

Cette visibilité minimise le temps passé à rechercher un local disponible tout en évitant les doubles réservations. Elle élimine également la contrainte liée à la vérification du nombre de chambres disponibles en accédant physiquement à l’espace.

L’un de ses principaux avantages réside dans le fait qu’il peut fournir une image complète de l’état d’utilisation de plusieurs bureaux, pièces et bâtiments via un point d’entrée unique. Ainsi, il devient possible d’optimiser l’organisation en tenant compte de toutes les pièces et de tous les bâtiments.

Capteur de présence : allocation efficace des ressources

En plus de fournir des informations en temps réel, le suivi de l’occupation facilite l’extraction de statistiques crédibles sur l’utilisation minimale, moyenne et maximale de l’espace de travail. Y compris des informations sur le moment où ces pics se produisent.

Ces informations aident les gestionnaires d’installations à évaluer les besoins exacts de chaque entreprise . Ils peuvent ainsi leur proposer des solutions adaptées pour assurer la gestion de présence. De cette manière, les entreprises parviennent à réaliser d’importantes économies sur les coûts d’exploitation (par exemple, les coûts des espaces inutilisés).

En outre, les propriétaires d’immeubles ont la possibilité de louer les espaces vacants à d’autres locataires. Ces améliorations risquent d’être très difficiles aujourd’hui étant donné l’évolution des modes de travail, notamment le travail à domicile. 

Les entreprises ont donc beaucoup de mal à estimer l’espace exact dont elles ont besoin. Dans l’ère post COVID19, l’optimisation des coûts d’espace de bureau pré-occupent de plus en plus les sociétés. En effet, le télétravail est susceptible de devenir une pratique répandue.

Capteur de présence : confort des locataires et des travailleurs

Le contrôle de l’occupation en temps réel permet d’améliorer le confort des locataires et des travailleurs. Par exemple, il peut permettre de régler avec précision les fonctions de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) en les intégrant au système de gestion du bâtiment.

Les gestionnaires d’installations sont en mesure de prendre en compte le nombre d’occupants des espaces. En effet, ce dernier a un impact sur les besoins en chauffage, ventilation et climatisation. De même, il peut garantir des conditions d’éclairage appropriées pour les espaces occupés.

gestion de présence

La surveillance de l’occupation peut aider à non seulement à optimiser la gestion de présence mais aussi à améliorer le confort des locataires. Elle permet également de réaliser des économies d’énergie.

Les 5 types de capteurs favorisant la gestion de présence

La surveillance de l’occupation nécessite le déploiement de capteurs capables de détecter de manière fiable la présence de locataires dans différents endroits. Voici 5 modèles de détecteurs d’occupation.

Capteurs d’éclairage intelligents

Il s’agit d’éclairages dotés de capteurs de mouvement, qui peuvent détecter l’occupation de certaines zones d’un bâtiment. Dans la plupart des cas, ces systèmes d’éclairage intelligents apportent, en plus de leurs capacités de détection, des fonctions d’actionnement telles que la commande de l’éclairage.

Caméras et comptage de personnes

surveillance présence

Aujourd’hui, de nombreuses caméras intègrent des dispositifs de traitement d’images tels que la détection des visages et le recensement du personnel. Ces systèmes peuvent compter le nombre de travailleurs dans chaque espace pour en extraire des informations et des statistiques d’utilisation pertinentes. 

Dans certains pays, le recours à ce système de gestion de présence soulève des inquiétudes quant à la protection de la vie privée et des données. Toutefois, ces préoccupations sont généralement atténuées lorsqu’aucune fonctionnalité de reconnaissance faciale (c’est-à-dire d’identification des personnes) n’est mise en œuvre.

Solutions Bluetooth à faible consommation d’énergie

Ces systèmes exploitent la technologie Bluetooth pour estimer et suivre l’occupation d’espaces donnés. Ils peuvent fonctionner sur la base des smartphones grand public et peuvent fournir un suivi précis des individus. Néanmoins, les solutions Bluetooth présupposent que les travailleurs portent leur smartphone et aient le Bluetooth activé, ce qui n’est pas toujours le cas. Ainsi, ces solutions ne sont pas les plus pratiques.

Capteurs infrarouges

Les systèmes de détection infrarouge traitent les signaux thermiques de l’espace de travail. En outre, ils identifient les interruptions dues à la chaleur du corps humain. Ils peuvent être déployés dans différentes parties du bureau, telles que les murs, les plafonds ou les bureaux.

Capteurs à ultrasons

Cette technologie identifie les perturbations au niveau des motifs réfléchis des ondes sonores à haute fréquence sur le lieu de travail. Lorsque ces perturbations deviennent continues, le système de détection suppose l’existence d’une présence humaine dans la pièce.

Chacune de ces solutions de gestion de la présence présente des avantages et des inconvénients. Par conséquent, la sélection d’une solution de détection appropriée peut nécessiter la résolution de divers compromis. Ces derniers équilibrent la précision, l’omniprésence et la rentabilité des différentes solutions.

Comment créer une solution d’occupation de bureau avec des capteurs et des outils de technologies de rupture ?

Déploiement du capteur

Comme première étape préalable, les capteurs de température sans fil doivent être placés sous le bureau. Le déploiement doit être proche de l’endroit où une personne est assise ou debout. 

Coller un capteur par bureau est généralement suffisant. Cependant, pour augmenter la précision de la détection d’occupation, des capteurs de température supplémentaires peuvent être déployés. Ceux-ci devraient être placés autour du bureau pour fournir des mesures de référence. 

En guise de mise en garde, il faut éviter de coller des capteurs de référence à proximité des sources de chauffage ou de refroidissement.

Gestion de présence

Accès aux données du capteur et pré-traitement

Il est nécessaire de visualiser les données du capteur et d’y accéder via un logiciel qui autorise leur prétraitement sur la machine locale ou sur un service cloud. Ce processus permet de préparer ces informations pour les algorithmes d’analyse de l’étape suivante.

Développement d’algorithmes de détection des changements d’occupation

C’est la partie la plus difficile de la solution. C’est là qu’il faut concevoir et mettre en œuvre des algorithmes qui détectent en permanence les changements d’occupation des bureaux. Différents algorithmes exploitent les flux de données en temps réel des capteurs, ainsi que les données historiques sur l’occupation de la pièce et la référence de température.

Il existe plusieurs techniques pour détecter les changements. Beaucoup s’appuient sur des approches classiques. En particulier le calcul du taux de variation de la température et l’établissement de seuils dynamiques qui indiquent une présence humaine potentielle. 

Certains vont encore plus loin en mettant en œuvre des réseaux de neurones plus complexes. Des algorithmes efficaces atteignent un bon équilibre entre complexité et performances tout en détectant les changements dans de courtes fenêtres de temps.

Intégration et visualisation des applications

Les informations de surveillance de l’occupation sont généralement intégrées dans certaines applications. Notamment, la gestion de l’espace en temps réel ou l’optimisation de l’allocation de l’espace.

En plus d’être essentiel à court terme pour gérer efficacement la distanciation sociale sûre sur le lieu de travail, le suivi de l’occupation est un outil extrêmement précieux à long terme. Avoir accès à des données d’occupation précises est le seul moyen pour les entreprises de prendre des décisions éclairées sur l’espace réellement requis.

La pandémie de COVID-19 a probablement montré aux entreprises qu’une grande partie du travail peut être effectuée à distance. Ce qui signifie qu’une partie de leur espace n’est plus nécessaire. Une série de grands employeurs ont déclaré qu’ils se préparaient à réduire leurs coûts en réduisant leur parc de bureaux.

La surveillance de l’occupation du lieu de travail peut afficher les niveaux d’utilisation moyens et mettre en évidence des zones spécifiques sous-utilisées. Ainsi, les entreprises ont la possibilité de prendre des décisions éclairées en matière de réduction des coûts concernant la réallocation de l’espace ou la réduction des effectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *