iiot plateforme

IIoT : les solutions industrielles attirent les investisseurs

Alors que Vivatech a fermé ses portes, le salon aéronautique du Bourget montre l’importance de l’ IIoT : l’Internet des Objets industriel. Même si l’aviation n’est pas le secteur le plus évident à adresser, les usines, les machines sont de plus en plus connectées. Voici 5 entreprises qui ont séduit les investisseurs cette semaine.

Kalray (France) 23,6 millions d’euros Venture

Commençons par les réussites contractuelles du salon Internationale aéronautique du Bourget. Kalray, une jeune entreprise grenobloise fondée en 2008 a levé 23,6 millions d’euros auprès du fonds d’investissement Pengpai, d’ACE Management, de CEA Investissement, d’Inocap Gestion, d’Eurekap!, mais aussi de l’entreprise Safran.

Installez le VPN le plus RAPIDE de la planète !
Pour 3,11€ par mois seulement

Kalray développe des microprocesseurs à l’architecture très spécifique : la MPPA (Massively Parallel Processor Array). Fière de sa vingtaine de brevets internationaux, l’entreprise promet la démultiplication des capacités de calcul en temps réel combiné à une faible consommation d’énergie, contrairement aux puces de ses concurrents. Dans le cadre de l’ IIoT, l’avantage de ses microprocesseurs permettent à Kalray d’adresser des marchés comme l’aviation, l’automobile ou encore les data centers.

Cybereason (États-Unis) 100 millions de dollars Série D

C’est la plus grosse levée de la semaine que l’on doit principalement au japonais Softbank. Il est le principal investisseur de cette levée de fonds impressionnante, digne d’un Devialet ou d’un Sigfox, mais dans le domaine de la cybersécurité IIoT.

En effet, Cybereason est un spécialiste bostonien de la détection des cyberattaques en temps réel de manière automatisée. Depuis 2012, la jeune entreprise développe une plateforme de sécurisation des Endpoints, des ordinateurs, des machines et bien sûr des capteurs connectés, qui accélère le temps de réponse de l’élimination des menaces informatiques. Softbank est particulièrement intéressé par cette entreprise ayant déjà séduit à sa cause 200 entreprises, dont certaines oeuvrant dans l’ IIoT, et 300 000 utilisateurs de son antivirus gratuit. Cybereason a levé au total 189 millions de dollars.

Samsara (États-Unis) 40 millions de dollars Série C

samsara iiot

Fondée en 2015, l’entreprise californienne Samsara va vite, très vite. Elle vient de lever 40 millions de dollars, notamment auprès du VC General Catalyst.

Samsara propose une plateforme bout en bout mêlant matériel et logiciel. Ainsi, l’entreprise fournit les capteurs, les passerelles IoT communiquant en WiFi et à l’aide du réseau cellulaire, la partie logicielle ainsi qu’une app mobile pour profiter de l’analyse des données dans des domaines critiques de la supply chain.

Les cas d’usage visés concernent principalement l’ IIoT et le transport Ainsi, il est possible de rapidement déployer des solutions de suivi à distance par GPS pour la supply chain, de suivi de la chaine du froid, de gestion énergétique, etc. Tout ce que les transporteurs peuvent avoir besoin pour assurer la livraison de produits sensibles dans les bonnes conditions. Les concurrents déjà nombreux voit donc émerger un nouveau challenger qui a déjà levé 80 millions de dollars.

Augury (États-Unis) 17 millions de dollars Série B (Coup de cœur IIoT)

Dans les environnements industriels, les opérateurs repèrent généralement les anomalies des machines aux sons qu’elles produisent, mais il est souvent trop tard pour éviter un arrêt de la production à ce moment fatidique. La société new-yorkaise développe une sonde portative IIoT, connectée au smartphone et une plateforme cloud de maintenance prédictive qui permettent “d’écouter” et d’analyser les bruits des machines. L’objectif, repérer les anomalies avant qu’elles ne provoquent un arrêt de la production et envoyer les techniciens de maintenance pour les réparer. La sonde enregistre des données provenant des vibrations et des ultrasons émis par les appareils. Elle peut même détecter les fuites d’eau et de vapeur. D’après le site web d’Augury, cette sonde remplace des équipements coutant plus de 40 000 dollars.

Il faut croire que le pitch d’Augury a séduit les investisseurs, car l’entreprise réalise une levée de fonds de plus de 17 millions de dollars en Série B auprès de Sound Ventures, Pritzker Group Venture Capital, First Round Capital, et Lerer Hippeau Ventures. À quand la sonde pour prédire les levées de fonds ?

A-Volute (France) 2 millions d’euros

headset iiot

Nous sortons quelque peu du secteur IIoT avec cette dernière levée de fonds. Nous souhaitions en effet évoquer le projet de A-Volute, une société française spécialisée dans le son à 360 degrés.

Basée à Roubaix, cette dernière développe un logiciel de reconstitution spatiale du son, embarqué ou non dans des produits tels que des ordinateurs, des cartes mères et bien évidemment des casques connectés. Lors de différents projets de recherche, elle a su démontrer ses capacités d’innovation pour concevoir une enceinte directionnelle ou cockpit d’avion de chasse alertant les dangers qui entourent le pilote.

L’objectif, faciliter l’immersion des utilisateurs dans leurs divertissements préférés que ce soit des jeux vidéo, des films ou des reportages. Ce produit nommé Nahimic connaît une forte croissance avec le regain du jeu sur PC et les constructeurs de casques connectés ou non veulent pouvoir faire profiter de ce type d’expérience à leurs clients.

A-Volute cherche avant tout à conquérir les marchés américain et chinois, deux gros vecteurs de croissance qui lui permettront de rentrer dans le top 3 des leaders de ce secteur. Elle cherche notamment à se rapprocher des fabricants de composants. Comme quoi l’ IIoT n’est jamais très loin.  Pour cela, la société roubaisienne a levé 2 millions d’euros notamment auprès de Nord France amorçage, des fondateurs d’A-Volute et de quelques Business Angel. C’est la deuxième levée de fonds en deux ans après avoir récolté 1,7 million d’euros en 2015 auprès des mêmes investisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *